Avant-propos

Jean-Paul Bodin, secrétaire général pour l'administration

Aujourd’hui comme hier, les armées sont engagées dans des opérations extérieures pour intervenir, protéger, prévenir, bien au-delà des frontières du territoire national. Ces missions sont exigeantes du fait de leur éloignement de la métropole, de leurs conditions de mise en œuvre et de leur tenue dans la durée. La réalisation et le succès des opérations extérieures reposent donc sur une très large mobilisation du personnel militaire et civil au sein du ministère.

 

Les soldats qui sont déployés sur les théâtres d’opérations doivent faire l’objet de toute notre attention et de notre soutien indéfectible. Leur engagement et les sacrifices consentis au long des cinquante dernières années sont justement mis à l’honneur par cette nouvelle édition des Chemins de la mémoire. Pour autant, les efforts de tous ceux qui œuvrent dans l’ombre pour le succès des opérations méritent d’être mis en valeur. Je souhaite donc rendre hommage au travail des directions et services et notamment de ceux du secrétariat général pour l’administration qui œuvrent pour le succès de nos opérations, travail d’autant plus louable qu’il est permanent et discret.

 

"Ensemble, en action, au service des intérêts de la Défense", telle est la devise du SGA et de ces hommes et ces femmes. La richesse et la variété de leurs missions au service des forces s’organisent selon trois axes complémentaires et indissociables. Le premier axe se concrétise par un soutien direct et de proximité au profit des militaires et de leurs proches. La direction des ressources humaines (DRH-MD) via le réseau des assistants de service social contribue à garantir le moral des soldats qui savent que leur famille est soutenue en base arrière. De même, l’appui direct des détachements du service d’infrastructure de la défense (SID) sur les zones d’opérations permet de garantir et d’améliorer les conditions de vie des militaires déployés.

 

Le second axe est moins perceptible par les militaires sur le terrain mais tout aussi important car il contribue directement à la robustesse de nos engagements : les questions statutaires pilotées par la DRH-MD, le cadre juridique des interventions garanti par la direction des affaires juridiques (DAJ), les moyens budgétaires mis en place par la direction des affaires financières (DAF) permettent aux militaires en Opex d’agir au sein d’un cadre qui les protège et leur fournit les moyens nécessaires pour exécuter leur mission.

 

Enfin, deux autres directions du SGA participent à l’entretien des valeurs indispensables au maintien de l’esprit de défense : la direction du service national et de la jeunesse (DSNJ) par le développement du lien armées-nation et la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) par la promotion de l’esprit de mémoire et la conservation des archives.

 

L’ensemble des directions et services du SGA sont donc mobilisés pour apporter leur soutien aux forces armées : c’est leur objectif commun et leur raison d’être pour le succès des armes de la France. Je veux remercier tout spécialement les personnes qui ont contribué à la réalisation de ce numéro des Chemins de la mémoire. Ce retour d’expérience exhaustif et instructif ne clôt pas l’Histoire mais sert à se souvenir et à préparer le futur.