Chemin de mémoire La Matelotte

Cerdon du loiret 45620

Partager :

Le film « La terre ne ment pas » a fait découvrir l’existence du camp de prisonniers juifs arrivés en juillet 1941 à Cerdon du Loiret. Vidéo en lien - Dépliant à consulter

 

C’est à la suite de la projection du  film « La terre ne ment pas » de Philippe Claire, diffusé en mars 2010 par le cinémobile, que les très nombreux spectateurs ont appris ce qui s’était passé à la ferme de la Matelotte entre  juillet 1941 et juillet 1942.

 

89 hommes, souvent jeunes, avaient été transférés du camp d’internement de Beaune la Rolande dans trois fermes de Sologne, à Cerdon, Isdes et Vannes sur Cosson, sous prétexte de « remettre les juifs au travail ». Le but de l’opération était d’assainir la Sologne même en plein hiver…

 

Ces prisonniers vivaient dans des conditions très dures, sans chauffage  et peu de nourriture dans les  granges de la ferme inhabitée. Ils étaient gardés par des gendarmes français sous les ordres du Préfet du Loiret et se déplaçaient à pied  pour travailler dans les environs.  Ils utilisaient les chemins de la commune de  Cerdon  et d’Argent sur Sauldre(18410). Parmi eux, Emile Frajerman, héros du film précité, réussit à s’évader grâce à l’aide de « Justes » de la région. Il était présent lors de la projection du film à Cerdon.

 

À partir de Juillet 1942, ces prisonniers ont été transférés vers les camps d’extermination.

 

La décision de créer un circuit de mémoire est née au sein de la Municipalité de Cerdon, soutenue par le 1er Adjoint devenu maire par la suite, sur la proposition de Francette Lechevallier, vice-Présidente de l’association Les randonneurs Sullylois. Ce projet est né dans le cadre de la révision du PDIPR par le groupe de travail municipal en 2010.

 

Le 2 octobre 2011 eut lieu l’inauguration de ce chemin de mémoire, devant la ferme de La Matelotte,  où ont été posés deux panneaux explicatifs de ces tristes évènements en présence des officiels (Conseil Général du Loiret, Conseil Municipal de Cerdon, le Maire d’Argent, le Cercil), les randonneurs Sullylois ayant contribué, les randonneurs juifs de l’Ile de France, et la population de la commune et du Loiret.

 

Après cette inauguration, une randonnée a été menée immédiatement sur les pas de ces prisonniers. Le circuit emprunte les CR 18, 17, 20, 21 .Il est proposé un circuit court de 9 km et un de 12 km. Ces circuits sont balisés (poteaux bois) et on peut le consulter sur www.cerdonduloiret.fr

 

Une randonnée mémoire est instituée, chaque année, lors de journées du Patrimoine en septembre.

 

Durée approximative du parcours : 2 à 3 h

Étape 1

Le musée de Lorris

Loiret (45)

Le musée est installé depuis 1988 dans l’ancienne gare, en centre ville de Lorris, commune de plus de 3 000 habitants. La forêt...

Musée de la marine de Loire

Loiret (45)

Le musée retrace l'histoire des mariniers, de ses origines à son extinction, fin du XIXe siècle.