Cimetière allemand de La Cambe

Le cimetière allemand de La Cambe et le jardin de la paix...

 

Le cimetière militaire allemand de La Cambe fut inauguré le 21 septembre 1961.

21 222 soldats y reposent et chaque tombe est une exhortation à la paix. En effet, un Jardin de la Paix a été aménagé entre le cimetière et la route nationale (R.N. 13). Plus que mille arbres, portant chacun sur une petite plaque le nom de son parrain donateur, forment avec le cimetière voisin un ensemble unique au monde.

Informations historiques

 

 


La plupart des victimes de guerre qui reposent ici sont tombées entre le 6 juin et le 20 août 1944.

Beaucoup de ces soldats étaient encore très jeunes - ils n'avaient que 18,19 ou 20 ans. Ils sont morts lors du débarquement des Alliés et des combats qui lui ont succédé. Le Service Americain des Sépultures Militaires inhuma les soldats allemands et américains dans deux grands terrains adjacents.

 

En 1945, conformément aux voeux des familles, les Américains transfèrent dans leur patrie environ deux tiers de leurs soldats morts au combat. Pour les autres, on créa, à 15 kilomètres environ de la Cambe, le cimetière américain de St Laurent-sur-Mer (Colleville). En 1954, il a été décidé dans l'accord franco-allemand relatif aux tombes de guerre, d'aménager le site de La Cambe pour en faire l'un des six cimetières de regroupement allemand en Normandie. Le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge (Service pour l'Entretien des Sépultures Militaires Allemandes) s'est chargé de cette tâche. À La Cambe, les collaborateurs du Volksbund ont regroupé plus de 12 000 morts provenant des cimetières provisoires des champs de batailles dans plus de 1 400 communes des départements du Calvados et de l'Orne.

Aujourd'hui encore, on y trouve des morts - plus de 700 jusqu'ici. 207 soldats inconnus ainsi que 89 morts ayant pu être identifiés y reposent sous le tumulus central de la Cambe couronné de sa croix de granit de plus de 5 mètres de haut. En 1958, La Cambe a été le site du premier camp de jeunes organisé par le Volksbund en France. Depuis lors, les jeunes participants, plus tard soutenus par les soldats de la Bundeswehr (l'armee de la R.F.A.) aident à entretenir et rénover le cimetière.


Sur la grande carte de la Normandie à l'intérieur du centre d'information, on peut repérer les emplacements des six cimetières militaires allemands ainsi que tous les cimetières des autres nations. L'exposition trilingue (allemand, anglais, français) montre la souffrance humaine que la guerre a engendrée ici en Normandie. Des photos, des documents d'origine et des textes évoquent les destins américains, britanniques, français et allemands. Un ordinateur installé dans le bâtiment permet de se renseigner sur les noms et les tombes de tous les soldats américains, britanniques et allemands enterrés en Normandie. Sont également répertoriés les noms et les lieux de décès de toutes les victimes civiles françaises.

 

Site du comité régional du tourisme de Normandie

Site du comité départemental du tourisme du Calvados

 

 

Pour aller plus loin...

  • Le cimetière de La Cambe, vue du tertre.

    Le cimetière de La Cambe, vue du tertre. Photo DMPA Régis Hidalgo.

  • Le cimetière de La Cambe, vue générale.

    Le cimetière de La Cambe, vue générale. Photo DMPA Régis Hidalgo