Partager :

Craonnelle

Source : Archives Départementales de l’Aisne

Nécropole nationale française et le Monument des Basques

 

[ Spécial Centenaire ] Samedi 16 septembre 2017 :

10h30 : Cérémonie franco-britannique et inauguration du Mémorial international aux joueurs de rugby morts durant la Grande Guerre.

 


Pour en savoir plus - Toute la programmation en lien sur le site officiel

 

Matchs de gala, tournoi, mémorial, conférence, expositions, cérémonie...

 

Du 14 au 17 septembre 2017, le département de l’Aisne rend hommage aux rugbymen tombés sur le Chemin des Dames.

 

1921 : création (Batailles du Chemin des Dames, 1914-18).


1920 à 1924 : regroupement de corps exhumés de cimetières militaires du Chemin des Dames.


1997 : réfection totale.

Informations historiques

Nécropole nationale française

 

 

Situé sur la route départementale n°18, entre Craonnelle et Craonne, à la sortie du village de Craonnelle, d'une superficie de 10 897 m², ce site contient 3 936 corps, parmi lesquels 22 tombes britanniques et 2 tombes belges, dont 1 884 en deux ossuaires.

 

Aménagé pendant la guerre à proximité d'un poste de secours, le site est le lieu de rassemblement, à partir de 1920, des morts des combats alentours, tels ceux du plateau des Casemates et du plateau de Californie, ceux des postes de secours de Craonnelle, des Flandres à Oulches, de Vassogne, de Jumigny, de Craonne et du Moulin de Vauclair.

Comme nombre de nécropoles nationales, Craonnelle a fait l'objet de travaux de réfection dans les années soixante : emblèmes, adduction d'eau, ornements floraux, sentiers des pèlerins. En 1997, le site a été remis complètement à neuf.

 

Monument des Basques

Inauguré en 1928, ce monument est érigé à la mémoire des combattants de la 36e division d'infanterie composée en majorité de soldats du Sud-Ouest de la France et se situe sur l'arête du plateau dominant Beaurieux et Craonnelle.


Ce corps d'armée est majoritairement composé de troupes du Sud-Ouest, dont le 12e R.I. de Tarbes, le 14e R.A. de Tarbes, le 34e R.I. de Mont de Marsan, le 18e R.I. de Pau, le 218e R.I. de Pau, le 49e R.I de Bayonne et le 249e R.I. de Bayonne. Le sculpteur Claude Grange a choisi de représenter un paysan du Sud-Ouest en costume traditionnel, coiffé d'un béret basque et tournant le dos au champ de bataille pour regarder vers son pays natal.

 

  • Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

    Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

  • Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

    Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

  • Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

    Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

  • Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

    Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

  • Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

    Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

  • Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

    Source : MINDEF/SGA/DMPA-ONACVG

  • Le monument des Basques. Source : SGA/DMPA - JP le Padellec

    Le monument des Basques. Source : SGA/DMPA - JP le Padellec