Georges Guynemer

1894 - 1917

Georges, Marie Guynemer naît à Paris le 24 novembre 1894.

 

A la déclaration de guerre, il tente de s'engager dans l'infanterie, puis dans la cavalerie, mais est à chaque fois refusé en raison de sa faible constitution physique. Il parvient à s'engager dans l'aviation et obtient son brevet de pilote en mars 1915. Au sein de l'escadrille des Cigognes, il se révèle rapidement un pilote de chasse d'une audace et d'une habileté extraordinaires. Il est plusieurs fois cité, plusieurs fois décoré.

 

Devenu un mythe vivant, le capitaine Georges Guynemer disparaît en mission (« en plein ciel de gloire », dira l'ultime citation qui lui a été accordée), au-dessus de Poelkapelle (Belgique), le 11 septembre 1917, aux commandes de son appareil, le Vieux Charles. Ses 53 victoires homologuées font de lui l'un des « As » de l'aviation française de la Première Guerre mondiale.

 

Sa devise, « Faire face », a été reprise par l'Armée de l'air.

  • Le Vieux Charles conservé au musée de l'air et de l'espace

    Le Vieux Charles conservé au musée de l'air et de l'espace. Photo JP Le Padellec

Bibliographie

 

Guynemer, un mythe, une histoire (Service historique de l'armée de l'air, 1997)

Guynemer ou le mythe de l'individualiste et la naissance de l'esprit du groupe (1997, in « Revue historique des armées » n° 207).

Source : MINDEF/SGA/DMPA CEROd
< Revenir à la liste des personnalités