John Pershing

1860-1948

John Joseph Pershing est né le 13 septembre 1860 à Linn Country, un village du Missouri. Sa famille était d'origine alsacienne - un de ses ancêtres avait émigré en Amérique au milieu du XVIIIe siècle. A 22 ans, après avoir été instituteur, il entre à l'Académie militaire de West Point. Il en sort en 1886 et suit alors une carrière militaire classique : sous-lieutenant en Arizona, professeur de science militaire et de tactique à l'Université du Nebraska (1891) où il étudie également le droit, 10e Régiment de cavalerie du Montana. Lieutenant à Washington (1897), il participe à la guerre de Cuba, puis à la répression de l'insurrection des Moros aux Philippines.

 

En 1901, le capitaine Pershing est attaché militaire à Tokyo et suit de près la guerre russo-japonaise. En 1906, il est nommé général de brigade et remplit une nouvelle mission aux Philippines avant de faire un séjour en Europe où il étudie le français et, en 1914, il reçoit le commandement de la Division de l'Ouest, à San Francisco. Il participe à la répression de la révolte de Pancho Villa au Mexique. En août 1915, sa femme et trois de ses enfants périssent dans un incendie à San Francisco.

 

Le 10 mai 1917, le président Wilson le charge de commander le Corps expéditionnaire américain en Europe. Le 13 juin 1917, le général Pershing arrive à Paris.

Treize jours plus tard, les premières troupes américaines débarquent à Saint-Nazaire. Jusqu'au 11 novembre 1918, le général Pershing n'aura de cesse de créer sur le front français une grande armée américaine autonome.

 

Le général Pershing quitte la France le 1er septembre 1919 ; le 29 septembre, le Congrès américain déclare qu'il a bien mérité de la patrie.

 

Au lendemain de la guerre, Pershing est nommé Commandant en chef de l'état-major des armées américaines (1921). Il accède au cadre de réserve en 1924. Dès lors il se retire de la vie publique, n'intervenant de façon officielle que dans les cérémonies commémoratives auxquelles il participe chaque année en qualité de président fondateur de 1"American Battle Monuments Commission", l'organisme qui gère les nécropoles et les mémoriaux américains en Europe. Il participe ainsi en 1937 à l'inauguration de sa propre statue à Versailles. Il se rend en France pour la dernière fois en mai 1939. Il publie "Mes souvenirs de la guerre" en 1931, ouvrage qui sera couronné par le Prix Pulitzer l'année suivante (publié en France à la librairie Pion).

 

Le 4 août 1940, il adresse pour la dernière fois au peuple américain un message radiophonique dans lequel il prend position contre l'hitlérisme.

 

En 1944, il entre à l'hôpital Walter Reed à Washington ; c'est là qu'il recevra le général de Gaulle en juillet de la même année.

 

John J. Pershing décède le 15 juillet 1948, et est inhumé au cimetière national d'Arlington en présence du président Harry S. Truman.

 

Source : MINDEF/SGA/DMPA
< Revenir à la liste des personnalités