Le chemin de mémoire australien s’enrichit d’un centre d’interprétation

En avril 2018, à l’occasion du centenaire de la reprise de la ville de Villers-Bretonneux par les Australiens, le Centre d’interprétation Sir John Monash ouvrira ses portes au public et s’intégrera au circuit touristique Australian remembrance trail.

Ressources à télécharger en lien

[vidéo]

Dossier complet en lien - Accès direct au site officiel

Extrait du dossier de presse à consulter

 

En 1914, lorsque la Première Guerre mondiale éclate, des milliers de volontaires australiens et néo-zélandais se pressent pour aller combattre aux côtés des Français et des Britanniques. L'Australian and New Zealand Army Corps (ANZAC) ainsi constitué mène sa 1ère offensive le 25 avril 1915 à Gallipoli en Turquie, et sa première intervention dans la Somme le 23 juillet 1916 à Pozières. Entre mars 1916 et novembre 1918, plus de 295 000 Australiens servirent sur le front occidental. Parmi eux, on dénombra 132 000 blessés et 46 000 morts.

 

Le 21 mars 1918, l’armée allemande parvient à la lisière de Villers-Bretonneux, et menace Amiens, nœud logistique très important pour les Alliés. La prise de Villers-Bretonneux le 24 avril par les Allemands conduit les Alliés à lancer une contre-offensive, où les troupes australiennes, britanniques et françaises, combattent côte-à-côte et finissent par reprendre la ville. Cet évènement se déroule trois ans jour pour jour après la première bataille à laquelle participent des Australiens en Turquie, à Gallipoli, et marque la fin de la grande offensive allemande sur la Somme, qui avait débuté de manière réussie le 21 mars 1918.

 

Depuis ce jour, le 25 avril est devenu l’Anzac Day. Chaque année, à Villers-Bretonneux, une cérémonie officielle se tient au mémorial national de l’Australie, inauguré le 22 juillet 1938 par le roi Georges VI et le Président de la République française, Albert Lebrun. Ce lieu symbolique, seul mémorial national australien du front occidental, honore la mémoire des 11 000 soldats australiens morts pour la France ou disparus. Le mémorial et le cimetière militaire du Commonwealth de Villers-Bretonneux font par ailleurs partie des 11 sites de la Somme candidats à l'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Le 18 janvier 2016 a été posée la première pierre du Centre d’interprétation australien, dans le prolongement de l’actuel mémorial national, en présence du secrétaire d'Etat aux Anciens combattants et à la mémoire et de son homologue australien. Ainsi, le futur Centre Sir John Monash, en hommage au général des Forces australiennes, qui dirigea les opérations dans la Somme et triompha par sa tactique innovante, a pour but d'encourager les jeunes générations à se souvenir de cette importante période de l'Histoire. Le centre d’interprétation raconte l’histoire de l’expérience australienne sur le front occidental à travers les mots de ceux qui y ont participé, et se place donc comme endroit clé du chemin de mémoire australien.