Partager :

Nécropole et mémorial de Chasseneuil-sur-Bonnieure

La nécropole de Chasseneuil ©MINDEF/SGA/DMPA

 

Le mémorial et la nécropole de Chasseneuil-sur-Bonnieure ont été construits à la mémoire des combattants tombés au champ d'honneur et aux 1465 martyrs de la Résistance.

 

Le mémorial et la nécropole nationale de Chasseneuil-sur-Bonnieure ont été construits dès la fin de la Seconde Guerre mondiale à la mémoire des combattants de la Charente et de la Charente Maritime tombés au champ d'honneur et aux 1 465 martyrs de la Résistance.

Informations historiques

 

Libérés de l'occupation allemande en octobre 1944, quelques combattants et résistants charentais ont l'idée d'ériger, au sein de la nécropole nationale de Chasseneuil-sur-Bonnieure, un mémorial de la Résistance destiné à perpétuer le souvenir des volontaires tombés "Pour la liberté et la grandeur de la patrie".

 

Elle s'étend sur plus de deux hectares et regroupe 2 255 sépultures de militaires et de résistants provenant principalement du sud-ouest de la France. Son caractère particulier provient de son aménagement paysager réalisé à flanc de colline. Le site a fait l'objet d'importants travaux de rénovation (ravalement, nouvelles plantations, aménagement du parking, etc.) et, en 2000 et 2001, a bénéficié d'une opération importante de mise en valeur par l'édition d'un dépliant, d'installation de panneaux informatifs, d'aménagement de l'accueil et de la crypte du mémorial.

 

La volonté de "ranimer la flamme du souvenir" naît dès la Libération, en octobre 1944, au sein d'un comité de combattants et de résistants animés par le colonel André Chabanne, chef du maquis Bir'Hakeim et de l'Armée Secrète du département de la Charente. Le projet prend corps sous la direction de F. Poncelet, architecte et résistant. Les travaux débutent en 1945. Ils sont effectués à la main par des prisonniers allemands. Ils s'achèvent en 1951 grâce à l'aide de l'Etat qui, sur l'intervention de Félix Gaillard à l'Assemblée nationale le 10 août 1950, décide d'allouer cinq millions de francs et fait de ce monument un mémorial à la Résistance. Le 21 octobre 1951, Vincent Auriol (1884-1966), Président de la République, l'inaugure, en compagnie de M. Temple, ministre des Anciens Combattants et M. Bourgès-Maunoury, ministre-adjoint de la défense nationale.

 

L'édifice, faisant face aux lieux d'implantation des maquis, s'élève à 21 mètres de haut, et présente sous la forme d'une stylisation l'emblème de la Résistance, le "V" de la victoire et la croix de Lorraine. Sa construction a nécessité d'importants moyens financiers et matériels. Réalisé sur cinq ans, son coût total est de 13 millions de francs, son poids est de 2 000 tonnes.
Les blocs pèsent jusqu'à 2 tonnes chacun. Les bas-reliefs couvrent 80 m2, une fosse de 1 125 m2 a été dégagée pour recevoir la crypte et les 9 piliers d'assise, soit 2 000 m3 de béton et 30 tonnes d'acier.

 

Les bas-reliefs ont été réalisés par MM. Peyronnet, Guiraud et Lamourdedieu. Ils évoquent la vie des résistances civiles et militaires ainsi que les sacrifices consentis pour la libération de la France. Dans la crypte reposent, dans vingt-huit alcôves, trente combattants, dont le colonel Chabanne et le délégué militaire régional pour la région B sud-ouest. Le visiteur peut lire sur la partie haute de la porte : "Français, ne les oubliez pas"
 

 

ONAC de la Haute Vienne

6 rue Haute de la Comédie - 87000 LIMOGES

Tél. : 05 55 33 51 30

 

Office de tourisme de Haute-Charente

Maison des Lacs - 16310 Massignac

Tel : 05.45.65.26.69

Fax : 05.45.64.90.83

 

Le site de Chasseneuil-sur-Bonnieure est situé à 30 km d'Oradour-sur-Glane, sur la route de Limoges à Angoulême.

 

La nécropole et le mémorial sont ouverts gratuitement au public toute l'année avec des possibilités de visites guidées tous les jours ouvrables et sur rendez-vous les samedis et dimanches ainsi que les jours de fête.

  • Vue extérieure du mémorial

    Vue extérieure du mémorial. Source : Mémorial de la Résistance

  • Vue aérienne du site

    Vue aérienne du site. Source : Mémorial de la Résistance

  • Vue du mémorial et de la nécropole

    Vue du mémorial et de la nécropole. Source : Mémorial de Chasseneuil, Aubrèe, Soyaux, 1989

  • La nécropole de Chasseneuil

    La nécropole de Chasseneuil ©MINDEF/SGA/DMPA

  • La nécropole de Chasseneuil

    La nécropole de Chasseneuil ©MINDEF/SGA/DMPA

  • La nécropole de Chasseneuil

    La nécropole de Chasseneuil ©MINDEF/SGA/DMPA

  • La nécropole de Chasseneuil

    La nécropole de Chasseneuil ©MINDEF/SGA/DMPA