"Panthéon 2015"

Lauréats du concours de vidéos *

Partager :

Présents au Panthéon le 27 mai 2015 à l’invitation du chef de l’Etat, les élèves témoignent de leur engagement pour les valeurs de la Résistance. ©Reportage exclusif www.cheminsdememoire.gouv.fr

 

Cliquez sur l'image pour découvrir les paroles du clip

« Être un élève de Brossolette »*

 

Ce 27 mai 2015, l’ambiance est joyeuse dans le car : pour les vingt-huit enfants de l’école élémentaire Pierre Brossolette de Vandœuvre-lès-Nancy le moment est magique. Dans quelques instants, à l’invitation du chef de l’Etat, ces jeunes lauréats du concours Panthéon 2015 assisteront à la cérémonie réalisée en l’honneur de Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion, Jean Zay et Pierre Brossolette.

 

Le concours Panthéon 2015 était en effet organisé à l’occasion de l’entrée au Panthéon de ces quatre grandes personnalités de la Résistance. Les participants devaient réaliser une vidéo sur l’une d'entre elles et c’est tout naturellement que les élèves de l’école Pierre Brossolette ont choisi de consacrer leur création au héros qui a donné son nom à leur établissement.


Ils ont donc travaillé à la réalisation d’un clip vidéo sur la musique Les marionnettes du chanteur Christophe : « Moi, je suis élève de Brossolette » (voir les paroles du clip).


Un projet citoyen


Ce travail est l’occasion d’une réflexion sur la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité », une forme d’éducation civique très concrète, qui commence par des gestes simples et évidents mais porteurs de valeurs citoyennes, comme le fait de se lever quand l’instituteur entre dans la salle de cours. Ainsi que le rappelle la directrice de l’école, Jacqueline Bacha : « l’éducation civique ne se lit pas, elle se vit ». Car, en dehors de la famille, l’école constitue la première des sociabilités, le premier lieu de vie. Il s’agit d’un lieu de rencontre, d’un espace partagé d’apprentissage de la vie en communauté.


« Cette vie commune nécessite des règles pour que l’on puisse fonctionner ensemble » continue Jacqueline Bacha, et permet d’expliquer même aux plus petits  ce qu’est la République : apprendre la Marseillaise, ou des concepts tels que la liberté de penser et de s’exprimer, l’égalité de tous devant les règles de vie commune mais aussi les devoirs qui en découlent, la fraternité par la solidarité de chacun comme lorsque les enfants et leurs enseignants accompagnent l’action du bleuet de France.


Un projet mémoriel


Ce travail permet de se familiariser aux textes fondateurs de notre République et de comprendre les raisons qui ont poussé des héros, comme Pierre Brossolette, à se battre pour la défendre. « A l’école, à chaque instant c’est jour de fête grâce à tous ces noms que tu as portés » chantent les élèves dans le clip : en consacrant leur travail à Pierre Brossolette, les enfants de l’école primaire de Vandœuvre-lès-Nancy, ont aussi été amenés à s'intéresser à la vie d’un personnage illustre qui a marqué l’histoire de la France contemporaine et auquel nous devons une parcelle de notre liberté présente.

 

Un projet pédagogique


Si le clip « Moi je suis élève de Brossolette » est un projet citoyen et  mémoriel, il est aussi un projet pédagogique. Apprentissage de la langue, de l’histoire, du chant, de la gestuelle, capacité à échanger et à se projeter pour parvenir à réaliser sujet collectivement et réflexion sur « le métier d’élève » : de nombreuses compétences sont ici sollicitées.


De plus, pour les accompagner dans la mise en œuvre de leur création, et afin de les familiariser avec les nouvelles technologies, l’atelier Canopé de Meurthe-et-Moselle de Nancy a mis à la disposition des élèves dix tablettes tactiles.


Ce 27 mai, l’ambiance est aussi au recueillement place du Panthéon : pour les vingt-huit enfants de l’école élémentaire Pierre Brossolette de Vandœuvre-lès-Nancy, le moment est solennel. Au final, c’est cela être un « élève de Brossolette » : garder vivant l’héritage des hommes et des femmes qui ont défendu notre liberté et puiser dans leur action une source d’inspiration.

 

Arrivés le matin même en train, les élèves de la 3ème 7 du collège Jean Zay de Cenon (33)* manifestent leur enthousiasme à leur arrivée au Panthéon.

 

Honorés et impressionnés de l’accueil qui leur est réservé, ils mesurent l’importance du moment. L’entrée au Panthéon de quatre grandes figures de la Résistance : Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Jean Zay constitue en effet un événement symbolique auquel ils sont fiers d’être associés (leur vidéo a été diffusée sur des écrans géants durant la cérémonie).

 

Le travail réalisé en classe avec l’aide de leurs professeurs a été pour eux l’occasion de resserrer les liens et d’avoir davantage confiance en leurs capacités. Engagés dans un projet pluridisciplinaire, les élèves de Jean Zay ont choisi de dresser le portrait de Geneviève de Gaulle-Anthonioz dans le cadre d’un clip musical réalisé avec le concours des élèves seconde de l’option cinéma du lycée Montesquieu de Bordeaux. Alternant images illustrant le parcours de leur héroïne, de la Seconde Guerre mondiale à son action au sein de l’association ATD Quart Monde, le clip met également en scène les élèves interprétant un rap sur plusieurs sites de mémoire.

 

Encouragés par leur succès, les collégiens de Jean Zay font part de l’admiration qu’ils portent à Geneviève de Gaulle Anthonioz, dont le parcours doit servir d’exemple aux jeunes d’aujourd’hui : « C’est pour nous un modèle » déclarent-ils spontanément lorsqu’on les interroge sur le sens de leur travail. Une élève précise « qu’elle a été arrêtée, déportée, et qu’elle ne s’est pas arrêtée là quand elle a été libérée, écrivant des livres et aidant les plus pauvres, elle a créé une association ; elle a fait beaucoup pour la France ». L’équipe pédagogique exprime également sa satisfaction au terme d’un long processus qui a été l’occasion d’emmener les élèves sur des lieux de mémoire, à l’instar du camp de Souge, à Martignas, ou du musée Jean Moulin, à Bordeaux, et qui s’achève à Paris, ce 27 mai, à l’occasion de l’entrée au Panthéon de ces quatre grandes figures de la Résistance.

 

Ministère de la défense - SGA/DMPA/SDMAE/BAPI - Photos : ©Cyril Caudron - Reportage exclusif www.cheminsdememoire.gouv.fr