Village détruit de Vaux-devant-Damloup

Partager :

Situé au pied des champs de bataille , il tient son nom de Vaux, village détruit par la bataille de Verdun en 1916, et du village de Damloup, situé à quelques kilomètres.

Historique Vaux-devant-Damloup tient son nom des villages de Vaux et de Damloup. Vaux tire son nom de sa position dans une gorge formée par des côtes élevées et couvertes de bois, sur le ruisseau de "Vaux" qui a des sources nombreuses en amont du village et va se jeter dans l'Orne. Avant la Révolution, cette localité était terre du chapitre de la cathédrale de Verdun, sous l'ancienne justice seigneuriale des chanoines. Damloup fut mentionné pour la première fois dans une bulle du pape Léon IX en 1049, sous le nom de Domnus Lupus (ou Dominus Lupus), tirant son nom de son saint-patron Saint-Loup, fêté traditionnellement le premier dimanche d'Août. L'église Saint-Loup fut construite en 1766. Durant la Première Guerre mondiale, Damloup fut victime de la bataille de Verdun de 1916, de part sa position au pied des Champs de bataille, particulièrement du fort de Vaux. Le village fut totalement détruit. Après la guerre, on se demanda s'il fallait compter Damloup parmi les 9 villages détruits, mais la persistence de la population revenue de l'exode a gagné : le village fut reconstruit quelques mètres plus bas qu'auparavant, de même que l'église Saint-Loup, en 1928.

Partager :