Une honte pour l’humanité

Henri Charbonnier - Présenté par Rémy Cazals

Une honte pour l’humanité

Autor Henri Charbonnier - Présenté par Rémy Cazals
Herausgeber Éditions EDHISTO
ISBN 978-2-35515-013-5
EAN 9782355150135
Preis 15 €

Un témoin pour un régiment jusqu’alors muet


Né à Dijon le 7 octobre 1885, Henri Charbonnier est un petit entrepreneur lettré du sud de la France (Alès). Comme tant d’autres, il débute un carnet de notes de guerre, prises au jour le jour, bien datées, bien localisées, avec parfois de longues pages de réflexions. Il est sergent au service de santé du 229ème Régiment d’Infanterie d’Autun quand cette unité est rattachée à la 41ème Division d’Infanterie qui occupe le front des Vosges depuis 1914. Le 26 mars 1916, de retour de permission, il découvre une région « où on n’a pas du tout l’impression que nous sommes en guerre ». Il prend ainsi la parole dans un régiment dans lequel peu avaient jusqu’à présent témoigné. Evoqué dans plusieurs ouvrages sur le témoignage, dont « Frères de tranchées » et « Dans les tranchées de 14-18 », le témoignage est enfin publié.


 

des Vosges…


La vallée de la Plaine, dominée par La Chapelotte, le champ de bataille le plus profond de la Grande Guerre . la vallée du Hure, surplombée par le volcan de La Fontenelle, tels sont les lieux qu’il évoque de mars à juin 1916. Mais Verdun oblige au tourniquet . la 41ème division est appelée ailleurs . le 229 suit.

 


… au Chemin des Dames

 

La Somme à l’été, l’Argonne à l’automne… puis vient 1917. Le 229ème est affecté dans le secteur entre Reims

et Berry-au-Bac. Il se prépare le grand coup du 16 avril mais les préparatifs de l’offensive sont trop visibles et Charbonnier, par expérience, est sceptique sur ses chances de succès. L’espérance est grande, et même si l’attaque du fort de Brimont commence de « manière assez satisfaisante », la déception est à la mesure de la désillusion et un grondement sourd monte à la 41ème division. Des heures tragiques se déroulent alors sous les yeux de Charbonnier et ce qu’il voit ajoute la honte à l’horreur…

 

Rémy Cazals, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Toulouse II – Le Mirail, travaille sur

la mémoire populaire, l'histoire ouvrière et les guerres. Présentateur des carnets de Louis Barthas et de très nombreux témoignages combattants, il est l’un des plus grands spécialistes de l’histoire testimoniale de

la Grande Guerre. Il a été président du CRID 14-18.

 

Publié en partenariat avec le Pôle d’Excellence Rurale

Tourisme de Mémoire 14-18 – Front des Vosges – Vogesen front

 

L’ouvrage peut être commandé auprès des éditions EDHISTO www.edhisto.eu

 

 

Andere Artikeln