Correspondance de guerre du Général Guillaumat

Paul Guillaumat

Couverture de l'ouvrage
"Correspondance de guerre du Général Guillaumat"

Author Paul Guillaumat
Publisher L'harmattan

Chaque jour ou presque de la Grande Guerre, le Général Guillaumat (1863-1940) a écrit une lettre à son épouse. Ces lettres, et diverses notes et correspondances du général avec des personnages connus, constituent l'essentiel de cet ouvrage. Le Général Guillaumat commande en 1914 deux divisions en Champagne, puis en Argonne. On lui confie ensuite le 1er Corps d'armée, qu'il va mener avec succès, dans la défensive à Verdun en février 1916 - où il reçoit et bloque l'attaque allemande -, comme dans l'offensive sur la Somme en septembre de la même année. Il prend ensuite le commandement de la IIème Armée, "l'armée de Verdun" de Pétain et Nivelle, et y renforce encore les positions françaises. Clemenceau lui confie en décembre 1917 le commandement des armées alliées d'Orient à Salonique. Guillaumat va y démontrer ses capacités d'organisation et préparer l'offensive de septembre 1918. Ce n'est pas lui qui la conduira, car Clemenceau, devant la menace créée par les offensives allemandes du printemps 1918, le rappelle à Paris comme Gouverneur militaire de la capitale, et le charge d'obtenir des alliés le feu vert pour l'offensive que mène brillamment Franchet d'Espèrey. Guillaumat prend alors le commandement de la Vème Armée, et l'emmène vers Charleville-Mézières qu'elle atteint le 11 novembre 1918. En même temps que le témoignage historique d'un des chefs des armées françaises, ces lettres offrent le portrait d'un homme attaché à sa liberté de pensée, qui porte sur le monde et les hommes qu'il côtoie un regard à la fois sévère, et plein d'humour. C'est aussi un dialogue coeur à coeur entre deux époux, qui cherchent ainsi à oublier le poids des responsabilités et le fracas des armes.