Le Musée Royal de l'Armée et d'Histoire Militaire

Armures espagnoles. Source : MRA

Riche et diversifié : armures, uniformes, blindés et avions de toutes les époques.

Le Musée Royal de l'Armée et d'Histoire Militaire de Bruxelles présente des armures médiévales, des souvenirs des Pays-Bas autrichiens, de la Révolution brabançonne, de l'armée napoléonienne, et de l'histoire militaire belge de 1830 à la Seconde Guerre mondiale mais aussi un hall où une centaine d'appareils sont exposés, ainsi que des dizaines de Blindés.

Historique

 

L'idée d'un Musée Royal de l'Armée naît à la fin du XIXe siècle dans le cadre de la politique urbanistique du roi Léopold II qui veut faire de Bruxelles une capitale digne de rivaliser avec Paris. Un champ marécageux, terrain d'exercice de la Garde civique, est viabilisé, des bâtiments d'exposition et une arcade monumentale sont construits en son centre. Le "Parc du Cinquantenaire" est ainsi créé.

 

Le Musée de l'Armée et d'Histoire Militaire, inauguré à l'occasion de l'exposition internationale de 1910, s'y installe en 1923.

 


 

Les collections

 

Une présentation chronologique inscrit les fonds dans l'histoire belge et internationale du XIe siècle à nos jours. Une muséologie dépouillée met en valeur la richesse des armures et des armes de chasse magnifiquement ciselées du Moyen Âge, et de l'époque où la Belgique faisait partie des Pays-Bas autrichiens. Petites scènes peintes, gravures satiriques, cocardes tricolores illustrent la brève existence des Etats-Belgiques-Unis issus de la Révolution brabançonne de 1789. Sous les voûtes de la salle des arcades, deux collections particulières font revivre la période napoléonienne, dont une très rare collection d'instruments de musique rappelle l'importance de la musique militaire.

 

La révolution de 1830 consacre la naissance de l'Etat belge avec la fin de la monarchie des Pays-Bas du Nord et du Sud. Les souvenirs des deux premiers rois, de l'armée et de la marine d'un jeune pays, l'évocation de la Garde civique et des expéditions coloniales sont exposés dans une salle rythmée par les drapeaux belges et les panoplies d'armes qui ornent les murs couverts de tableaux. La Halle Bordiau, véritable Forum européen des conflits contemporains permet au visiteur d'appréhender les conflits du XXe siècle tant du point de vue national et international que du point de vue civil et militaire. Avions, chars, gaz, mitrailleuses rappellent le lourd tribut humain et matériel des deux guerres mondiales.

 

La salle "Trésors de la Russie impériale" renferme quelques joyaux de la Garde impériale russe. Pièces orfèvrerie, étendards et uniformes témoignent des fastes de l'armée tsariste. Une approche thématique par armes rend compte de la diversité et de l'évolution de l'armement aux périodes contemporaines. Le Grand Hall, vaste nef de fer et de verre, abrite une impressionnante collection de machines volantes, depuis les ballons du XIXe siècle et les vieux biplans jusqu'aux chasseurs de la Seconde Guerre et aux avions de combat supersoniques Mirage ou F-16 de la Force Aérienne belge.

 

La "cour carrée" abrite les collections de blindés et de chars. De nombreux exemplaires de la Deuxième Guerre mondiale y côtoient des engins plus contemporains. L'espace Marine s'articule autour de la "cour triangulaire". Un patrouilleur militaire, le "Meuse" et le yacht "Avila", de feu Sa Majesté le Roi Baudouin, symbolisent la diversité des rôles de l'élément naval de la Défense. Des panneaux techniques, des armes blanches, des pièces démontées et des panoplies d'armes à feu brossent un tableau de l'évolution technologique de l'armement réglementaire de l'armée belge au XIXe siècle. Cinq ateliers de restauration veillent à la bonne préservation des collections.

 

 

Les services

 

Institution scientifique de renommée internationale, le Musée pratique une politique d'achat active mais néanmoins sélective et poursuit son oeuvre de recherche dans les domaines de l'histoire et de la technique militaire grâce à un important centre de documentaire constitué :


- d'une Bibliothèque disposant d'une vaste collection de livres et périodiques concernant l'histoire militaire nationale et internationale, la technologie et l'art militaire . - d'Archives provenant de fonds privés et publics concernant l'histoire militaire depuis la période autrichienne jusqu'à nos jours ainsi que les dossiers des 10 000 premiers officiers belges . - d'un Cabinet des estampes rassemblant les dessins, aquarelles, gravures, affiches, photos et cartes postales illustrant la vie militaire de la Révolution brabançonne à nos jours (accessible sur rendez-vous uniquement) . - d'une Cartothèque conservant les cartes anciennes du temps des Pays-Bas espagnols ou autrichiens, les cartes des opérations de 1914-1918 et de 1940-1945, ainsi que les plans de fortifications et de bâtiments militaires.

 


Tous ces services sont accessibles au public, du mardi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h  à16h30,

sauf le 1er janvier, le 1er mai, la première quinzaine de septembre, le 1er novembre et la semaine entre Noël et Nouvel An.

 

Téléphone : + 32 (0)2 737 79 30 - Courriel : richard.boijen@klm-mra.be

 

Le Musée est aussi le siège de la Commission Internationale d'Histoire militaire.

Il organise régulièrement des colloques et des congrès. Il participe également aux activités de la CIHM,

de l'Association Internationale de Musées et de l'Association Internationale de Musées Militaires.

 

 

Un service éducatif

 

Des visites guidées (payantes) en français, néerlandais, anglais et allemand, qui permettent au public de mieux connaître, apprécier et comprendre les collections. Des animations spécifiques sont prévues pour les enfants et les écoles.

 

Le Musée se veut être une source inépuisable de savoir pour les jeunes, qui ont la possibilité de trouver dans ce lieu privilégié un regard précieux sur ce qui constitue notre monde.

 

Téléphone : + 32 (0)2 737 79 07 - Courriel : christine.van.everbroeck@klm-mra.be

 

Un service de relations publiques fournit les informations sur la vie du musée :

activités, abonnement (gratuit) à la revue du musée Cibles.

 

Téléphone : + 32 (0)2 737 78 09 - Courriel : infocom@klm-mra.be

 

La boutique du musée propose des livres, des photos, des maquettes, des publications du Musée concernant l'histoire militaire mondiale.

 

Renseignements pratiques :

 

Musée Royal de l'Armée et d'Histoire Militaire

Parc du Cinquantenaire 3 - 1000 Bruxelles - Belgique

Tel : + 32 (0)2 737 78 33 ou 11 (accueil) - Fax : + 32 (0)2 737 78 02

Courriel : infocom@klm-mra.be

 

http://www.klm-mra.be/

 

Accès Tram : n° 81 et 82 Bus : n° 12, 21, 22, 27, 28, 36, 61 et 80

Métro : Mérode ou Schuman Train : Mérode ou Schuman

Voiture : vastes possibilités de parking gratuit sur l'esplanade du Cinquantenaire.

 

Horaires et tarifs

Entrée gratuite - Le musée est ouvert du mardi au dimanche, de 9h à 12h et de 13h à 16h45.

 

La section air et espace est ouverte sans interruption et la cafétéria entre 11h et 16h .

 

Les jours de fermetures : les lundis, les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre,

25 décembre et jours d'élections.

 

Un audio-guide est disponible pour 3 € / 2 €

Musée accessible aux moins-valides

  • Arcades monumentales du Parc du Centenaire. Source : MRA
  • Présentation des chars. Source : MRA
  • Hall de l'air. Source : MRA
  • Trésors de l'armée tsariste. Source : MRA
  • Hall 1914-1918. Source : MRA
  • Armures espagnoles. Source : MRA
  • > Return to results

    Practical information

    Address

    Parc du Cinquantenaire 3 - 1000
    Bruxelles
    Tel : + 32 (0)2 737 78 33 ou 11 (accueil)Fax : + 32 (0)2 734 54 21 et 32 (0)2 737 78 02

    Prices

    Un audio-guide est disponible pour 3 € / 2 €

    Weekly opening hours

    Le musée est ouvert du mardi au dimanche, de 9h à 12h et de 13h à 16h45.

    Fermetures annuelles

    Les lundis, les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25 décembre et jours d'élections.

    Read more