Petites histoires des lieux de mémoire

Découvrez ou redécouvrez, sous un angle original et sur un rythme bimensuel,
une nécropole, un site, un haut-lieu de notre patrimoine de pierre.

Ce mois-ci, une stèle au bord d'un fjord...

 

Source iconographique : Ministère des armées


 

En avril 1940, Paris et Londres décidèrent d’envoyer un corps expéditionnaire en Norvège afin de couper l’approvisionnement de l’Allemagne en minerai de fer suédois, lequel transitait par le port de Narvik.

La France déploya en Norvège, commandée par le contre-amiral Edmond Derrien, une force navale (la « Force Z ») ainsi que, sous le commandement du général Béthouart, une brigade de chasseurs alpins renforcée par les légionnaires de la 13e Demi-brigade de marche de la Légion étrangère et des éléments polonais.

Cette opération franco-britannique fut un succès qui ne put être exploité. En effet, avec le début de l'offensive allemande à l'Ouest (10 mai 1940) et la rapide dégradation de la situation militaire consécutive à la percée de Sedan, l’ordre fut donné d'évacuer le corps expéditionnaire et d’abandonner le port de Narvik.

Les 122 hommes perdus au cours de l’opération reposent aujourd'hui dans le carré français du cimetière de Narvik. Il est orné d’un monument ayant la forme d’une croix en pierre, inauguré par le général Béthouart le 11 juillet 1954.  La stèle ici présentée est par ailleurs érigée à l’endroit où débarquèrent de vive force des éléments français le 28 mai 1940.


 

Narvik-stele-1940-ceremonie
Source : Ministère des Affaires étrangères


 

Pour en savoir plus :

 

 

 

Retrouvez les lieux précédemment visités :