1914-1918 - Le temps de nous aimer

Thierry Secretan

1914-1918 - Le temps de nous aimer

Auteur Thierry Secretan
Éditeur La Martinière
ISBN 978-2-732-44927-2
EAN 9782732449272
Prix 35 €

 

En septembre 1914, le gouverneur des colonies en retraite Victor Rey, 62 ans, et Robert, son unique fils,
26 ans, journaliste et critique d’art, s’engagent comme simples soldats. Ils servent au même canon à Verdun,
dans la Somme, au Chemin des Dames, en Alsace. Ils aiment en parfaite complicité la même femme et lui
envoient plus de mille lettres, exprimant leur amour, les horreurs de la guerre, leur idéal républicain, leur amour
de l’humanité. À leurs lettres, ils joignent des centaines de photographies, d’étonnantes caricatures guerrières
et des fleurs séchées. L’objet de leur amour s’appelle Kikite, 25 ans, premier prix de violon du Conservatoire,
que Robert a épousé en 1912 et qui répond à chacune des lettres des deux hommes. De ses réponses, il ne
reste aucune, Victor et Robert les brûlant après lecture de peur qu’elles ne tombent – avec eux – aux mains
de la soldatesque. Elle, conserva pieusement leurs lettres.

 

 

« Je n'ai rien vu, rien lu, rien su dans l'histoire de comparable à ce que font ici les fantassins.
Cette constance collective, ces nerfs matés à jamais, ces hommes qui tiennent à plat ventre dans
ce terrain volcanique, attendant pendant des heures, sentant venir pendant des heures, parmi la
pluie des marmites, "la marmite" qui va les mettre en bouillie, c'est inimaginable c'est irracontable »
,
lui écrit Robert le 11 mai 1916 depuis Verdun.

 

 

 « J’ai fait remarquer à Robert que nous partions pour la Somme, et que nous devions nous attendre
à tout, donc, dans ces conditions, toute minute qui n’est pas occupée de vous, de lui, de moi, de nos
tendresses réciproques, de nos avenirs possibles et de nos angoisses comme de nos espérances
présentes, est une minute perdue et que nous sommes coupables de perdre. Je lui ai dit que nous
n’avions que le temps de nous aimer et le devoir de le faire. (…)
Victor le 27 septembre 1916.

 

 

Auteur et réalisateur Thierry Secretan est le petit-fils et l’arrière petit-fils de Victor et de Robert. Après avoir
retrouvé leurs lettres il les a transcrites puis s’est lancé sur les traces de ses aïeux, localisant et photographiant
toutes les étapes de leur périple guerrier. Pour survivre au carnage, pour sublimer la guerre, ces deux poètes
avaient choisi l’amour et l’écriture, autant dire la littérature, et ils ont réussi.

 

 

Voici, sans aucun doute, la plus extraordinaire histoire d’amour de la Grande Guerre.

 

 

Pour en savoir plus