Guy Moquet, une enfance fusillée

Pierre-Louis Basse

Photo de la couverture de l'ouvrage

Auteur Pierre-Louis Basse
Éditeur Stock

Résumé du livre Je vivais où vécut Guy, ce voyou merveilleux. Nous avions le souci de ne jamais prendre la chose écrite à la légère. Guy ou les poètes les plus déterminés faisaient dans mon esprit le même voyage. La liberté ou la mort. 'Dix-sept ans et demi, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret si ce n'est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c'est d'être courageuse et de surmonter ta peine... 'Prenant le temps de vivre et de lire, nous savions bien qu'aucun quidam ne viendrait nous klaxonner sur notre chaise. C'était septembre. Je retrouvai Jules-Ferry, la place de Clichy, après un nouveau passage dans la carrière. Tous ces risques, tous ces secrets, et cette énergie de la victoire contre les salauds, abandonnés dans la terre rouge de la sablière. Toutes ces aventures, ces soirées à faire trembler les familles, les cinémas, les marchés . il avait mouillé la chemise, Guy, pour que nous puissions l'ouvrir, notre gueule. Qui s'en souviendrait ... Pierre-Louis Basse, dans cette histoire, n'est pas n'importe qui : il est le petit fils de Pierre Gaudin, qui fut interné au Camp de Choisel, évadé, repris, envoyé à Dachau et Mauthausen. Sa mère, Esther Gaudin, alors collégienne, eut la lourde responsabilité de venir à Châteaubriant, récupérer les planches de la baraque 6, soigneusement découpées par des camarades, où les 27 otages avaient gravé leurs dernières paroles. Ces morceaux de bois avaient été sortis en cachette par le dentiste castelbriantais Puybouffat et la jeune Résistante, Esther, était venue de Nantes pour emporter avec elle ces "derniers messages

d'amour "alors que les corps des 27 fusillés étaient encore entassés pêle-mêle dans une salle basse située au Château (sous la salle des Gardes). Le livre de Pierre-Louis Basse apporte de nombreux détails sur la vie de Guy Môquet, le fils de cheminot, qui dût arracher le droit d'aller étudier au Lycée Carnot, l'institution intellectuelle et pédagogique du XVIIe arrondissement, "dans cet endroit où les bourgeois s'imaginent chez eux, pendant que les fils de cheminot ou de plombier grattent à la porte". Guy Moquet, une enfance fusillée Auteur : Pierre-Louis Basse Editeur : Stock Nombre de pages 186 pages Format 14 cm x 22 cm Illustration Photos noir et blanc ISBN 2234052718 Prix : 15.50 €