La Gestapo m'appelait la souris blanche

Nancy Wake

La couverture de l'ouvrage. Photo éditions du Félin

Auteur Nancy Wake
Éditeur Editions du Félin

Une telle passion pour la vie est rare. Un amour si fort pour la France ne peut laisser indifférent. Dans la guerre implacable qu'elle mena contre l'occupant, Nancy Wake, l'Australienne de Sydney, s'est révélée femme de c?ur autant que femme d'action. Révulsée par le nazisme qu'elle va observer sur place à Vienne et Berlin, Nancy Wake choisit dès septembre 1939 le camp de l'honneur, et s'engage dans la Résistance. Elle parcourt le sud de la France, fait évader des prisonniers anglais, déjoue les pièges tendus par la Gestapo qui la surnomme « la souris blanche ». Après une éprouvante fuite vers Londres, via l'Espagne, elle suit l'entraînement du « Special Operations Executive », le bras armé de la résistance anglaise sur le continent. Parachutée en Auvergne, elle rejoint les maquis qui préparent les débarquements libérateurs, parcourt des centaines de kilomètres à bicyclette, participe aux combats extrêmes.

Association Liberté ? Mémoire Conseil : Lucie Aubrac, Raymond Aubrac, Etienne Bauer François Bédarida, Claude Bouchinet-Serreulles Jacques de Bourbon Busset de l'Académie française Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Gabrielle Ferrières, Stéphane Hessel ambassadeur de France, François Jacob de l'Académie française, Serge Ravanel, Pierre Sudreau président, Germaine Tillion présidente d'honneur, Jean-Pierre Vernant

La Gestapo m'appelait la souris blanche - Nancy Wake Editions du Félin / avec le soutien de la DMPA Prix : 16.77 ?