La tanière devint le village

Josyane Grand Colas, Louis Bourguet-Maurice

Photo de la couverture de l'ouvrage

Auteur Josyane Grand Colas, Louis Bourguet-Maurice
Éditeur Editions du Quantième

La base de sous-marins de Lorient-Kéroman (1940-1997) Avant - propos Toute guerre a pour but de conquérir un espace géographique ou des populations en mettant hors de combat l'adversaire le plus rapidement possible et par tous les moyens. Parmi ces moyens existe celui qui consiste à détruire les centres vitaux de l'ennemi, annihiler ses propres moyens en coupant son ravitaillement. L'encercler pour l'affamer et le priver du matériel de guerre est l'un des principes les plus anciens et jusqu'à présent aucune guerre n'y a échappé. Les actes chevaleresques destinés à donner un caractère civilisé aux guerres n'ont servi qu'à masquer les horreurs perpétrées dans ces courses effrénées dont le but est de frapper fort au bon moment. En vertu de ces principes guerriers, pour les besoins d'une guerre sans quartier, Lorient est entré dans l'histoire parce qu'un amiral, Karl Dönitz, appliquait à la lettre les stratégies écrites par Clausewitz. Pour que les U Boote de la Kriegsmarine soient plus rapidement opérationnels dans l'Atlantique il décida, dès 1940 de les baser dans les ports français et notamment dans celui de Lorient.

Là, sur une petite presqu'île appelée Kéroman, avec Fritz Todt puis avec Albert Speer, il fit édifier, en trois gigantesques blocs de béton et une bonne demi-douzaine de bunkers la plus grande base de sous-marins. C'est, par sa dimension, la plus importante construction du IIIe Reich. Cette base valut à Lorient d'être l'un des derniers bastions allemands à capituler, le 10 mai 1945. La paix revenue en Europe, Kéroman cessa d'être la tanière des " loups gris " de Dönitz pour se transformer en un " village " abritant les sous-marins de l'escadrille de l'Atlantique. Toutes ses activités ont cessé en 1997. Cependant ces immenses blocs de béton sont empreints d'une histoire dont un grand nombre d'acteurs sont encore vivants. Ce sont ces hommes qui ont fait cette histoire, à quelque camp qu'ils aient appartenu. On ne peut donc raconter l'histoire de la base de Kéroman sans raconter celle des hommes. La tanière devint le village Auteurs : Josyane Grand Colas , Louis Bourguet-Maurice Editeur : Editions du Quantième ISBN 2951194811 Prix : 28,25 €

Lieux de mémoire