Le Journal du Vice-Amiral Friedrich Frisius, Commandant de la "Forteresse" de Dunkerque

Patrick Oddone

Photo de la couverture de l'ouvrage

Auteur Patrick Oddone
Éditeur Punch

Des célébrations des débarquements en Normandie et en Provence, on retiendra l'exceptionnel sacrifice des soldats alliés, souvent très jeunes, qui ont passé la Manche. L'on se souviendra ensuite de la libération de Paris puis de celle de Strasbourg, réalisant enfin le serment de Koufra il faudra aussi garder en mémoire les fronts oubliés, celui des poches de l'Atlantique, dont fit partie (même si cela est géographiquement faux) les port et ville de Dunkerque. Libérée le 9 mai 1945 sur ordre de la chancellerie allemande, remise au Lieutenant-colonel Lehagre et au 51e Régiment d'Infanterie, elle continue de subir combats et bombardements avec ses s?urs martyres Brest, Lorient ou St-Nazaire alors que le reste du pays est libre. Dunkerque, théâtre de l'opération Dynamo, devient en 1944 un vaste camp retranché confié au Vice-Amiral Frisius. Disposer de son journal, enfin traduit, jette une lumière nouvelle sur les derniers points de résistance de l'armée allemande en France et sur la personnalité du commandant de la Place de Boulogne à qui l'on confia la « Festung Dunkirchen ». L'édition du journal a un double avantage : outre le fait de retracer la carrière en France du Vice-Amiral, le journal est présenté en édition bilingue : la traduction française fait face à sa transcription allemande, utile tant à l'historien qu'à l'étudiant en langue. Enfin, l'on trouvera en outre des documents rares, notamment sur les civils qui furent retenus en camp d'internement parce que refusant absolument d'évacuer la « forteresse ». C'est là un ouvrage indispensable à qui veut comprendre le « jusqu'au-boutisme » de certains gradés, dont Frisius en est un archétype.

Le Journal du Vice-Amiral Friedrich Frisius, Commandant de la "Forteresse" de Dunkerque de Patrick Oddone - Editions Punch ISBN 2-913132-45-6, mai 2002, 160 pages Prix : : 19.95 euros