Le rôle des troupes marocaines dans la victoire 1940-1945

Ouvrage collectif

La couverture de l'ouvrage. Photo éditions DMPA

Auteur Ouvrage collectif
Éditeur DMPA

Quand éclate la Seconde Guerre mondiale, le Maroc est un protectorat français depuis 1912. Déjà, pendant la guerre de 1914-1918, plus de 40000 Marocains ont servi la France contre les armées du IIe Reich allemand. En septembre 1939, le Sultan du Maroc, Sidi Mohammed ben Youssef, demande au peuple marocain de manifester sa solidarité avec la France en lutte contre la barbarie raciste nazie. Des dizaines de milliers de jeunes gens entendent ce message et s'enrôlent dans l'armée française pour rejoindre le front où ils vont particulièrement s'illustrer. La défaite et l'armistice de juin 1940 ne ralentissent pas cet élan. Lorsque l'armée française reprend sa lutte contre les Allemands, de nouveau, les Marocains rejoignent en masse l'armée de la Libération. La Tunisie, la Corse, la Sicile, l'Italie, la Provence, les Alpes, les Vosges, l'Alsace, puis le territoire allemand sont les théâtres des qualités guerrières de ces hommes.

Aux côtés de leurs frères d'armes de la Métropole et de l'Empire, les tirailleurs, les spahis, les artilleurs, les goumiers marocains ont permis à la France non seulement d'être vainqueur, mais aussi de tenir son rang et d'être présente avec les États-Unis, la Grande Bretagne et l'Union Soviétique, le 8 mai 1945, lors de la capitulation allemande. La France se doit, aujourd'hui et demain, de rappeler que ces hommes se sont battus pour elle.

Le rôle des troupes marocaines dans la victoire 1940-1945 Brochure publiée et vendue par la DMPA - Tél. 01.44.42.16.49 Prix : 5 ?