Le Struthof KL-Natzweiler

Robert Steegmann

Photo de la couverture de l'ouvrage

Auteur Robert Steegmann
Éditeur Kaléidoscope - la Nuée Bleue en partenariat avec la DMPA

Le KL-Natzweiler et ses kommandos : une nébuleuse concentrationnaire des deux côtés du Rhin, 1941-1945. Soixante ans après la libération des camps de concentration, voici la première étude historique de grande ampleur sur le KL-Natzweiler, dit "le Struthof", unique camp implanté sur l'actuel territoire français, au coeur de l'Alsace alors annexée au Reich. Avec son quotidien de faim, de terreur et de mort, le Struthof fut, de 1941 à 1945, l'un des plus meurtriers du système nazi. Construit par ses détenus sur un sommet vosgien battu par les vents, il se métamorphosa peu à peu en une véritable nébuleuse, qui essaimé 70 camps annexes (les kommandos) de part et d'autre du Rhin.

Un camp de concentration en Alsace annexée Dès 1941, à l'instigation de Himmler, un camp est établi au Struthof, une ancienne station de sports ! d'hiver située dans la vallée de la Bruche. Une implacable entreprise de déshumanisation Soumis à des traitements inhumains, les détenus - arrivés de toute l'Europe - découvrent un univers où ils ne sont plus que des numéros et des sous-hommes. Des détenus en provenance de tous les horizons En majorité, ce sont des internés politiques, des «Nacht und Nebel», mais aussi des droit commun, témoins de Jéhovah, homosexuels, Juifs. Un lieu d'expérimentations médicales Sous l'autorité de professeurs nazis de la Reichsuniversität de Strasbourg, des expérimentations médicales inhumaines sont réalisées sur des détenus du camp. Au bout du chemin : le crématoire Résistants, Juifs et Tziganes connaissent le destin de la chambre à gaz et du crématoire. Les kommandos extérieurs Au-delà du Struthof, ce sont des dizaines de camps annexes situés des deux côtés du Rhin qui emploient une main-d'oeuvre destinée à faire tourner l'industrie de guerre nazie. La libération des camps Comme pour le Struthof, en novembre 1944, les autres camps annexes de la nébuleuse Natzweiler sont libérés au cours du printemps 1945. Pour certains détenus, le calvaire se prolonge par d'interminables marches de la mort. Le Struthof KL-Natzweiler Auteur : Robert Steegmann Editeur : Kaléidoscope : la Nuée Bleue en partenariat avec la DMPA Prix : 7 €