Revue ESPACES n°313

Ouvrage collectif

Revue ESPACES n°313

Auteur Ouvrage collectif
Éditeur Revue ESPACES
Collection Espaces tourisme & loisirs
Prix 85 €

Sommaire du n°213 - Juillet 2013 - 144 pages

 

 

Enquête : Recrutement 2.0


Le recrutement via les réseaux sociaux, ou recrutement 2.0, bouleverse progressivement les habitudes et les méthodes de travail des recruteurs, tant dans les entreprises que dans les cabinets de recrutement.

 

Certaines grandes entreprises, telles que le Club Med, Accor ou Disneyland Paris, mettent désormais les réseaux sociaux professionnels (Viadeo, Linkedin…), mais aussi grand public (Facebook, Twitter…)

au cœur de leur stratégie de recrutement. Ce qui leur permet de toucher des candidats dans le monde entier.

 

Les "événements de recrutement", physiques ou virtuels, remplacent, dans certains cas, la publication de petites annonces.

 

Les PME, les collectivités locales ou les cabinets de recrutement, quant à eux, sont encore peu présents sur les réseaux. Ils limitent souvent leur utilisation à du “repérage” de compétences, pour des profils spécifiques (cadres commerciaux, informaticiens, notamment).

 

Les réseaux sociaux sont d’abord des lieux de communication, qui ne sont efficaces que dans le cadre de stratégies à long terme. D’où l’importance, pour les entreprises, d’allier le recrutement 2.0 à la construction d’une "marque employeur", d’une part, et à l’animation d’une communauté de candidats potentiels, d’autre part. Quant aux candidats, ils doivent surveiller leur "e-réputation".

 

 

Cahier : Tourisme de mémoire


Le développement du tourisme de mémoire répond à de nombreux enjeux, qui vont de la valorisation du patrimoine de l’armée à l’éducation civique, en passant par le développement territorial.

 

La notion de “lieu de mémoire” sert principalement à désigner des lieux liés à des violences de guerre : champs de bataille, camps de concentration…

 

Les musées et lieux de mémoire ont changé au cours des trente dernières années, notamment pour répondre aux attentes d’un public nouveau, qui n’a pas vécu la guerre.

 

Tandis que l’utilisation de techniques scénographiques modernes vise à “impliquer” le visiteur, le discours n’est plus seulement militaire, mais aussi humain, et s’intéresse à tous les acteurs et à toutes les victimes du conflit.

 

Au-delà des musées et lieux de bataille, c’est le territoire tout entier dont on cherche à valoriser la dimension mémorielle. Le centenaire de 14-18 ainsi que les célébrations, en 2014, du soixante-dixième anniversaire de la bataille de Normandie seront des temps forts du tourisme de mémoire en France.


 

 

Contributeurs

 

Magali Aimé, Serge Barcellini, Hélène Blanc, Didier Borreli, Laure Bougon, Claude Bouliou, Anne Bourgon, Véronique Brizon, Raphaël Chauvois, Dominique Chevalier, Claire Cosson, Bruno Crépin,Magali Da Silva, Delphine Eisenstein, Ludovic Falaix, Stéphane Grimaldi, Anne Hertzog, Maryvonne Labeille, Olivier Lalieu, David Masseau, Évelyne Petit, Aurélie Pol, Serge Revel, Michel Rouger, Florence Tabart, Jean-Noël Thiollier, Caroline Ugolini Hamelin, Étienne Verkindt, Pascale Vinot.


 

Entreprises citées dans cet ouvrage

 

Aisne Tourisme - ADRT 02, Club Med - Club Méditerranée, Disneyland Paris - Eurodisney SCA, Groupe Accor, Mémorial de Caen, Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux, RN2D - Réseau national des destinations départementales (ex-FNCDT), Vox inzebox.

 


Bon de commande auprès de la revue-espaces.com