Lettre d'information

Une médaille commémorative des combats en Afrique du Nord

Source : collection Maurice Bleicher

 

La médaille commémorative des opérations de sécurité et du maintien de l'ordre a été créée par les décrets du 12 octobre 1956 et du 11 janvier 1958.

Elle est accordée aux militaires des armées de terre, de mer et de l'air ayant participé, pendant 90 jours au moins, dans une formation régulière ou supplétive, aux opérations de sécurité et de maintien de l'ordre en Algérie, Maroc et Tunisie. Elle est également accordée aux fonctionnaires d'autorité et de police ayant pris part à ces opérations. Plus tard, les services au Sahara et en Mauritanie furent pris en compte pour son attribution. Le caractère particulier des opérations menées en Algérie ne sera reconnu que le 10 juin 1999, avec l'adoption par l'Assemblée nationale d'une proposition de loi autorisant officiellement à parler de guerre d'Algérie.

La médaille, en bronze, représente, à l'avers, la République casquée et cuirassée. Le premier modèle de médaille créé par le décret de 1956 porte, au revers, l'inscription "Médaille commémorative d'Afrique du Nord". Le décret de 1958 modifie ce revers qui porte désormais la mention "Médaille commémorative opérations sécurité et maintien de l'ordre". 

La bélière est formée de deux branches de lauriers. La médaille est suspendue à un ruban composé à chaque extrémité, d'une raie écarlate, puis, en allant vers le centre, deux raies symétriques, l'une blanche, l'autre écarlate et d'une raie centrale bleue. Des agrafes portant le nom du théâtre d'opérations concerné sont placées sur le ruban.

 

Pour en savoir plus : consultez notre page dédiée à la journée nationale d’hommage aux soldats morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie