"150 ème anniversaire de la guerre de 1870. Articles, illustrations, manifestations: consultez le programme !"

web_Actions_Memoire_2020_MinArm_Logo
 

Le cadre chronologique et spatial

  • La chronologie du 150ème anniversaire du conflit :

l 19 juillet 1870 : La France déclare la guerre à la Prusse l 4-6 août : Premières défaites à la frontière française l 14-18 août : L’armée du Rhin est enfermée dans Metz l 2 septembre : Bataille de Sedan : Napoléon III est fait prisonnier l 4 septembre : Proclamation de la République l 18 septembre : Début du siège de Paris l 11 octobre : Orléans est occupé par les Prussiens l 9 novembre : Victoire française à Coulmiers (Loiret) : Orléans est repris l 28 novembre : L’armée de la Loire marche vers Paris. L’aile droite est battue à Beaune-la-Rolande l 2 décembre 1870 : Bataille de Loigny l 4 décembre : Orléans est repris par les Prussiens l 11 janvier 1871 : L’armée de la Loire est battue au Mans l 28 janvier 1871 : Armistice : Paris capitule. l

 

Représenter la guerre

  •  Un diaporama en bas de page

 

Comprendre le conflit

  • Des colloques et conférences :
    Aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan le  4 avril 2020 - Journée d’études : « Une approche pluridisciplinaire de la guerre de 1870-1871 »

 Affiche-JourneeEtudes-ApprochePluridisciplinaireGuerre1870

 

L'actualité des musées

  • à partir de mai 2020, Musée de Belfort (90) - « 103 jours, Histoire du siège de Belfort »

     Couv_DP_musee_1870_Loigny  

exposition 1870 citadelle de Belfort

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cycle mémoriel en régions

www.territoire-1870.eu

Capture-www.territoire-1870.eu

 

 

 


  • Bataille de Champigny-sur-Marne. Éclat d'obus prussien relevé sur le champ de bataille et conservé comme relique.

    Coll. ©Musée de l'Armée - Description analytique en lien

  • Agrandir la photo - Le monument aux morts de 1870 du cimetière de Chambière, situé sur le territoire de la commune de Metz,

    a été érigé en hommage aux 7000 soldats français morts pour la patrie lors du siège de la ville. Metz annexée à l’Empire allemand,

    ses habitants décident en effet d’élever un monument en leur honneur. La création d’un comité permet de réunir de l’argent par le biais

    d’une souscription et de choisir un artiste. L’inauguration a lieu le 7 septembre 1871, en présence du maire et de l’évêque qui célèbre une messe

    en la cathédrale. Cette cérémonie civique et religieuse se reproduit chaque année pendant toute la durée de l’annexion. ©Coll. Ecpad

    Monument élevé à la mémoire des soldats français morts en 1870 pour la patrie (cimetière Chambière), inconnu. 1871-1899. réf D0405-0011-0035 / ecpad
  • © Musée de la Guerre 1870 Loigny-la-Bataille - Extrait du dossier de presse à consulter en lien

  • Bataille de Champigny-sur-Marne. Du 29 novembre au 3 décembre 1870, les troupes françaises tentent de desserrer l’étau du siège prussien sur Paris par de nombreuses sorties offensives. De très nombreuses maisons du centre-ville de Champigny sont détruites par l’artillerie et 74 sont incendiées. Le bilan est donc très lourd pour la commune, comme l’illustre cette photographie montrant les bâtiments de la place d’Armes complètement détruits. La fontaine publique, à droite, est épargnée.

    2Fi93 - Carte postale de la collection des Archives communales de Champigny-sur-Marne.

  • Médaille commémorative de la guerre 1870-1871 créée par la loi du 9 novembre 1911 et décernée aux combattants justifiant de leur présence sous

    les drapeaux, en France ou en Algérie, entre les mois de juillet 1870 et de février 1871 inclus. L'avers représente le profil de Marianne casquée sous les traits

    de mademoiselle Fernande Dubois, artiste de l’Opéra-comique et le revers portant la légende « Aux défenseurs de la Patrie » et le millésime « 1870-1871 ».

    On en rencontre parfois des réalisations en bronze argenté. Le ruban associe symboliquement le noir du deuil de la défaite et le vert de l'espérance

    du retour de l'Alsace-Lorraine à la France. Les engagés volontaires peuvent en outre porter sur le ruban une barrette argentée.

    Source : www.colleconline.com
  • Insigne distinctif du Comité central de la Garde nationale durant la Commune de Paris. Créé en 1871, il est destiné aux citoyens qui, siégeant au Comité central de la Fédération de la Garde nationale, ont joué un rôle actif dans le processus qui conduit à la proclamation de la Commune de Paris le 28 mars 1871.

    Triangle suspendu à un ruban rouge ayant une raie verticale noire au centre, il porte sur un fond d'émail noir d'un côté, la devise Liberté, Egalité, Fraternité, et sur l'autre: Comité central - 18 mars 1871. La tête de la République en argent occupe le centre du triangle.

    Col. particulière Maurice Bleicher

     

     

  • Monument des Wurtembergeois situé rue de Dunkerque à Champigny. Cet obélisque taillé dans la pierre, surmonté d’une croix de fer et orné des armes du royaume, est élevé par l’Etat allemand du Wurtemberg en hommage à ses « braves fils » tombés à Champigny lors des combats de 1870. La division du Würtemberg faisait alors partie de la 3ème armée prussienne.

    L’érection de ce monument allemand en 1910, sur un terrain donné par la ville, ainsi que la diffusion de son image sur carte postale, montre que la mémoire de la bataille ne fut pas que revancharde. 

    Monument Allemand © Didier Rullier - 20110929 – 6109 copyright Didier Rullier (photographe de la ville de Champigny)