1870-1871 - Les limousins et la guerre

Pascal Plas

Photo de la couverture de l'ouvrage

Author Pascal Plas
Publisher Editions Lavauzelle

C'est une réalité que les historiens du dernier quart du XXe siècle ont de plus en plus intégrée à leurs travaux : étudier un événement ne relève plus du travail sur un objet déterminé et clos... L'historien est désormais sans cesse sollicité pour une tâche qui consiste à assumer le devenir d'un passé, son installation dans des mémoires qui le font revivre en l'incorporant dans leur présent, lui redonnant ainsi des vies successives. C'est aussi l'un des acquis de l'Institut d'Histoire du Temps Présent que d'avoir donné force à cette manière défaire de l'histoire. Pascal Plas qui en est membre est aussi à la croisée de beaucoup de ces chemins. Sa familiarité avec Oradour-sur-Glane, la contribution qu'il a su apporter à la pédagogie du Centre de la Mémoire où se retrouvent des jeunes de toutes nationalités, la richesse de ses travaux, le placent aussi en acteur majeur de l'écriture de l'histoire d'une région qui reste aussi exemplaire de sa relation au passé et éclairent la qualité de l'ouvrage qu'il nous présente aujourd'hui.

La " Guerre de Soixante-dix " et l'image des Prussiens ont marqué cette terre dont il nous montre le réflexe patriotique et ses formes de mobilisation. Mais selon sa méthode, Pascal Plas poursuit aussi l'événement dans la mémoire des contemporains et les lieux de mémoire qu'il produit, en Limousin ou sur les théâtres des combats, jusqu'à la Seconde guerre mondiale, qui clôt semble-t-il la perpétuation du souvenir à l'heure où d'autres drames s'annoncent. Au milieu du siècle dernier, pour dénoncer un malfaisant, les plus vieux usaient encore dans la langue du Bas-Limousin, d'un proverbe qui rappelait combien cette mémoire perdurait : " Es coquin coma Bazeri " (il est "filou " comme Bazaine) disaient-ils, ce qui laissait entendre que les mémoires avaient porté durablement ce conflit et les rancunes contre les fauteurs de défaite. Histoire, mémoire : Pascal Plas développe ces deux faces de la présence du passé à travers une analyse et des témoignages qui constitueront pour nos collègues, à l'heure où la réflexion sur le rôle de la mémoire comme composante de l'histoire contemporaine entre dans les programmes, un outil de travail de belle qualité. Guy MANDON Inspecteur général de l'Education Nationale

La réalisation de cet ouvrage n'aurait pas été possible sans la disponibilité et le travail de Carine Lévêque et Muriel Boyer, assistantes mémoire des ODAC de Haute-Vienne et de Corrèze. Partenariat ODAC (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne) . MAEC (Rectorat de l'académie de Limoges) : Pôle Traces, Histoire, mémoire et patrimoine . CRDP