Lettre d'information

Agenda

S’adapter à la réalité économique actuelle : un challenge pour les musées ?
Rhône
Vienne 1814/1815, la ville et le Congrès
Meuse
La structuration du réseau des MMCC
Paris

Toutes les activités

Date Événement Organisateurs Lieu Type
Exposition temporaire "Comme en 40" Musée de la Résistance de Limoges Musée de la Résistance de Limoges
Haute-Vienne
Exposition

Le musée de la Résistance ouvre une page d’histoire relativement méconnue dans notre région : la vie quotidienne des habitants de Limoges et de sa proche campagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Conçue à l’origine à partir de scènes animées par des figurants, cette exposition est le fruit d’un travail plus complet réalisé par le musée de la Résistance de Limoges. La scénographie s’articule donc autour de deux pôles importants pour la vie quotidienne à l’époque : se nourrir et se vêtir. À l’intérieur de chaque espace, la reconstitution d’une épicerie, d’une cuisine, d’un atelier couture ou encore d’un espace mode et beauté, entraîne le public dans un univers disparu.

 

Se nourrir pendant la Seconde Guerre mondiale
Dès l’entrée, le visiteur se trouve ainsi plongé dans le monde de la pénurie, symbolisé par le bureau du ravitaillement et par plusieurs vitrines représentant différents aliments et leur quantité autorisée à l’achat. Il appréhende ainsi les difficultés rencontrées au quotidien par les Limougeauds pour se nourrir, acheter ou remplacer ce qui n’est plus sur le marché à l’époque.
Outre les tickets de rationnement, vrais symboles de pénurie, les français faisaient également preuve d’une incroyable imagination pour atténuer les difficultés. C’est ainsi que les visiteurs pourront notamment découvrir un « grille grain », utilisé pour torréfier l’orge ou d’autres graines, afin d’obtenir un semblant de café, ou bien encore un brûleur de gaz « bricolé » pour obtenir une pression de gaz plus forte facilitant la cuisson.
Cette exposition ne serait pas complète sans la reconstitution de l’espace épicerie et la présence des légumes, comme les rutabagas et les topinambours, symboles de pénurie. Le parcours se poursuit par la présentation de conserves de haricots cultivés dans les jardins familiaux. Le marché noir est également abordé avec l’exposition insolite de véritables tablettes de chocolat : dissimulées sous un toit, elles ont été découvertes récemment lors de travaux de rénovation.

 

Se vêtir pendant la Seconde Guerre mondiale
Si l’alimentation était un enjeu majeur, se vêtir relevait tout autant de la prouesse. Le tissu était non seulement rare mais le cuir était devenu hors de prix pour la fabrication des chaussures.
Dans cet espace, les visiteurs découvriront ainsi une machine à coudre de l’époque, outil indispensable pour transformer par exemple le manteau usagé d’un adulte en un manteau d’enfant neuf. Les chaussures, dont les semelles en bois remplacent le caoutchouc introuvable, sont à leur tour rationnées. Le public pourra également visiter une partie consacrée aux robes, jupes et chemisiers.
Trois témoignages viendront enfin compléter les connaissances du public. Témoignages de jeunes enfants à l’époque (entre 7 et 10 ans au début de la guerre) mais adultes aujourd’hui, et qui donneront aux visiteurs de l’exposition un aperçu des conséquences sanitaires de la pénurie alimentaire dans les villes.

 

Infos pratiques :

Musée de la Résistance - 7, rue Neuve Saint-Etienne - 87000 Limoges
05 55 45 48 44
Musée ouvert tous les jours sauf le mardi
Entrée : 4 euros / Tarif réduit : 2 euros / Gratuit le 1er dimanche du mois.
Tarif réduit pour les groupes à partir de 10 personnes, les mécènes de la ville de Limoges, les membres des Amis du musée des Beaux-Arts et du FRAC.
Gratuit pour les moins de 25 ans, les étudiants, les demandeurs d’emploi ou bénéficiaires de minima sociaux, les personnes handicapées, les anciens combattants, les membres des Amis du musée de la Résistance, les membres de l’ICOM, les enseignants et les journalistes.

Projection du film "Les évadés du IIIe Reich" Mémorial des Déportés de la Mayenne Cinéma Le Vox de Mayenne
Mayenne
Manifestation culturelle et pédagogique

Dans le cadre de la programmation sur les prisonniers de guerre, le Mémorial des Déportés de la Mayenne propose en partenariat avec le cinéma Le Vox de Mayenne, la projection du documentaire "Les évadés du IIIe Reich" de Philippe Tourancheau, le jeudi 19 avril à 19h30 au cinéma Le Vox de Mayenne. Le documentaire retrace le parcours de prisonniers de guerre qui, pour avoir franchi la limite interdite des barbelés et des miradors, sont devenus des cibles privilégiées pour le régime nazi.

Tarif : 5.60 €

Projection du film "Les évadés du IIIe Reich" Mémorial des Déportés de la Mayenne Cinéma Le Vox à Mayenne
Mayenne
Manifestation culturelle et pédagogique

Le jeudi 19 avril, à 19h30 au Cinéma Le Vox de Mayenne, le Mémorial des Déportés de la Mayenne organise la projection du film documentaire "Les évadés du IIIe Reich" du réalisateur, Philippe Tourancheau. D'anciens prisonniers se souviennent de l'époque où, pour avoir franchi la limite interdite des barbelés et des miradors, ils sont devenus des cibles privilégiées pour le régime nazi.. Tarif : 5.60€

Conférence sur les prisonniers de guerre d'Evelyne Gayme Mémorial des Déportés de la Mayenne Mémorial des Déportés de la Mayenne
Mayenne
Manifestation culturelle et pédagogique

Une conférence sur les prisonniers de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale est donnée par Evelyne Gayme, docteur en histoire, enseignante au lycée Berlioz de Vincennes et auteure de "Les prisonniers de guerre français : Enjeux militaires et stratégiques (1914-1918 et 1940-1945)", au Mémorial des Déportés de la Mayenne, le samedi 14 avril 2018 à 16h. Tarif : 5€

Exposition " Les prisonniers de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale" Mémorial des Déportés de la Mayenne Mémorial des Déportés de la Mayenne
Mayenne
Exposition

Chaque année, l’Association pour le Mémorial de la Déportation (AMD) et la DT 53 AFMD organisent des temps forts en lien avec la mémoire de la déportation, la Seconde Guerre mondiale ou les droits de l’Homme. En 2018, l’association souhaite mettre en avant la situation vécue par un grand nombre de familles en France : la captivité d’un proche mobilisé au début de la guerre. L’exposition " Les prisonniers de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale " est destinée à rendre hommage à ces soldats qui ont été mobilisés en grand nombre au début du conflit mondial et qui ont connu, pour la plupart d’entre eux, une captivité de 5 ans.

Créée par l’association, cette exposition inédite aborde le parcours des prisonniers de guerre français, avec un zoom sur les prisonniers mayennais dans les Stalags, les Oflags et les Frontstalags. L’exposition aborde également la situation des prisonniers coloniaux enfermés dans les Frontstalags français et le parcours des prisonniers de guerre allemands en France à la fin du conflit.

Exposition visible du 14 avril au 22 décembre 2018Retour ligne automatiqueRetour ligne automatique
au Mémorial des Déportés de la Mayenne -Espace VigilanceRetour ligne automatiqueRetour ligne automatique
Pendant les horaires d’ouverture (du mardi au samedi et le 1er dimanche du mois de 14h à 18h) et en payant l’entrée du lieu (5€ par adulte, 3€ pour les 12-18 ans, gratuit pour les moins de 12 ans).

Contact : Mémorial des Déportés de la MayenneRetour ligne automatiqueRetour ligne automatique
23 rue Ambroise de LoréRetour ligne automatiqueRetour ligne automatique
53100 MAYENNERetour ligne automatiqueRetour ligne automatique
02 43 08 87 35Retour ligne automatiqueRetour ligne automatique
www.memorial-des-deportes-mayenne.fr

Ciné-débat sur le film "Le procès du siècle" de Mick Jackson Mémorial des Déportés de la Mayenne Cinéma Le Vox à Mayenne
Mayenne
Manifestation culturelle et pédagogique

Dans le cadre des Semaines d’Éducation contre les Discriminations, le Mémorial des Déportés de la Mayenne propose en partenariat avec le cinéma Le Vox de Mayenne, l’association "Les Possibles" et "Unissons Nos Différences - Collectif 53", un ciné-débat autour du film "Le Procès du siècle" de Mick Jackson, le jeudi 5 avril à 19h30 au cinéma Le Vox de Mayenne.Retour ligne automatique
Le débat sera animé par Alain Viot, bénévole de l’Association pour le Mémorial des Déportés.Retour ligne automatique
Tarif : 5.60 €

Cycle de conférences sur le thème de la collaboration, au Mémorial des Déportés de la Mayenne Mémorial des Déportés de la Mayenne Mémorial des Déportés de la Mayenne
Mayenne
Manifestation culturelle et pédagogique

En 2016 et 2017, l’Association pour le Mémorial de la Déportation a organisé deux cycles de conférences sur le thème du nazisme et de la résistance, au Mémorial des Déportés de la Mayenne.

Suite au succès rencontré, un nouveau cycle thématique est proposé en 2018. Toujours animées par Marie-Claude TOURTELIER, vice-présidente de l’association et professeure agrégée d’histoire-géographie, ces conférences aborderont le thème suivant « la Collaboration : les collaborateurs et la France des années noires ».

Le cycle s’étalera sur trois dates : mercredi 28 mars, 4 et 11 avril 2018 avec deux horaires possibles à chaque fois, soit à 14h30 ou à 19h30, au Mémorial des Déportés de la Mayenne. 6€ par conférence ou 15€ pour le cycle.

Les inscriptions sont déjà ouvertes pour participer à ce cycle. Si vous êtes intéressé, vous pouvez nous contacter soit par email : memorial.deportes53@gmail.com ou par téléphone au 02 43 08 87 35.


La Collaboration, les collaborateurs et la France des années noires

1.Collaboration, collaborationnisme, Etat français : un fascisme à la française ?

Genèse, caractères et spécificités de la collaboration d’Etat et du collaborationnisme.

2.Les collaborateurs, ces Français qui ont trahi.

Sociologie et psychologie du « collabo » : un portrait-type est-il possible ?

Du refoulement à l’hypermnésie : mémoires et actualité de la Collaboration.

La Collaboration, les collaborateurs et la conscience nationale : blessure, deuil inachevé ou mémoire apaisée ?

Exposition "Femmes engagées" au Mémorial des Déportés de la Mayenne Mémorial des Déportés de la Mayenne Mémorial des Déportés de la Mayenne
Mayenne
Exposition

A partir du 8 mars 2017 (à l'occasion de la Journée Internationale pour les Droits des Femmes), l'Association pour le Mémorial de la Déportation va proposer une programmation autour du thème "des femmes engagées pendant et après la Seconde Guerre mondiale", au Mémorial des Déportés de la Mayenne. L’objectif d’une telle programmation est de mettre en lumière des parcours trop souvent restés dans l’ombre et dans l’oubli.

L’exposition « Femmes engagées » est destinée à rendre hommage à ces femmes, connues ou anonymes, trop longtemps restées dans l’ombre. Après plusieurs mois de recherches, l’association a conçu une vingtaine de panneaux d’exposition, illustrés de documents inédits. Ces panneaux sont conçus pour mettre en avant les actions de ces femmes, ces françaises, ces Mayennaises qui ont œuvré pendant la Seconde Guerre mondiale et après. La fin de l’exposition aborde l’évolution des droits des femmes depuis 1944 et les inégalités qui persistent malgré l’engagement de ces Françaises.

Exposition visible du 8 mars au 23 décembre 2017, au Mémorial des Déportés de la Mayenne - 23 rue Ambroise de Loré - 53100 MAYENNE.

 En parallèle de cette exposition et tout au long de l'année 2017, des ateliers, des lectures et des conférences sur ce sujet seront proposés (avec la participation de plusieurs partenaires notamment Femmes solidaires 53).

 

Retrouvez le programme détaillé sur le site Internet du Mémorial : www.memorial-des-deportes-mayenne.fr

Dans les boyaux de l'Ogre Musée de la Résistance de Limoges Musée de la Résistance de Limoges
Haute-Vienne
Exposition

Le Musée de la Résistance a proposé à l’artiste Thomas Duranteau d’entrer en dialogue avec ses collections, en particulier avec les nombreux objets présents dans ses réserves. L’artiste a donc effectué un choix d’objets des première et seconde guerres mondiales à partir desquels il a créé des sculptures, peintures et dessins, mis en relation par le thème de l’ogre. Ce mythe permet d’aborder les différentes images du conflit : image de la guerre dévoreuse de jeunes, image de l’ennemi mais aussi image des protagonistes sur eux-mêmes marqués par les violences subies. Ce parcours dans l’intime est aussi nourri par l’évocation du monde de l’enfance et du conte, révélant l’humanité qui nous relie aux personnes qui ont traversé ces conflits. Par cet imaginaire forgé par une mémoire ancienne et une diversité des cultures, les contes offrent une porte d’entrée exaltante pour aborder l’histoire autant pour les adultes que pour les enfants. C’est donc une approche originale des guerres mondiales qui est ici proposée, non dans une fuite du réel mais au contraire en questionnant l’exposition d’objets, d’images historiques et les émotions procurées : comment arrivons-nous à "digérer" ces guerres mondiales ? 

L’exposition présente plus de 150 œuvres originales de l’artiste accompagnées d’une centaine d’objets de la première moitié du XXe siècle. C’est un moyen supplémentaire de montrer qu’un musée d’histoire est un lieu vivant et ouvert dans lequel chacun peut puiser des ressources pour nourrir sa propre perception du monde, sa propre création. Face aux collections du musée, oser aller à la rencontre d’un regard artistique comme une invitation pour tous à renouveler sa vision du lieu et des objets exposés dans l’approche complémentaire des voies historiques et sensibles.

« Vivre sous l’occupation : illégalités, collaboration et résistance » Musée de la Résistance Bondues
Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Colloque

Journée d’étude « Vivre sous l’occupation : illégalités, collaboration et résistance » le samedi 27 janvier de 9h à 18h à l’Espace Culturel

Pour sa 8ème édition, le Musée organise, avec l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion de l’Université de Lille, sa journée d’étude sur le thème « Vivre sous l’occupation : illégalités, collaboration et résistance ».

Au fil des interventions, cette journée abordera des thèmes aussi variés que l’économie, la répression allemande, la lutte contre le marché noir, les actes illégaux des douaniers, la position de l’église et les survies juives, l’enseignement et la lutte clandestine sous l’occupation allemande.

Informations et inscription avec le programme à télécharger sur le site www.ville-bondues.fr/musee