La Première Guerre mondiale au musée de l'Armée

 

La Première Guerre mondiale au musée de l'Armée

 

Donner à comprendre la Grande Guerre mais aussi à voir les hommes et leur vie au front, tel fut l'objectif des concepteurs des nouvelles salles ouvertes en 2006 au musée de l'Armée dans le département "Les deux guerres mondiales" situé dans l'aile Occident de l'Hôtel national des Invalides.

 

Les espaces consacrés à la Première Guerre mondiale sont organisés selon un parcours chronologique. La présentation suit une logique narrative rythmée par les temps forts et les événements clés.

 

La muséographie vise à donner du sens, susciter l'émotion, restituer la dimension humaine de l'histoire et sa tension dramatique.

 

Des séquences thématiques mettent en lumière des aspects militaires, politiques, économiques, sociaux ou encore un événement, une bataille... Pièces de collection, films, supports didactiques se répondent et se complètent pour apporter des éclairages complémentaires. Si le fil conducteur reste l'histoire de France, les événements sont appréhendés dans une perspective européenne et internationale.

 

27e RI 1914 exposé à l'hôtel des invalides. Source : Musée de l'Armée

 


 


Après un passage dans la salle Alsace-Lorraine, où sont évoquées entre autres la défaite de 1871, la refondation de l'armée, la conscription, le visiteur pénètre dans la salle Joffre consacrée à l'expansion coloniale, le contexte politique européen, la marche à la guerre et l'année 1914.

 

Salle Alsace-Lorraine, département Les Deux guerres mondiales. Source : Musée de l'Armée

 

Vient ensuite la salle des Poilus (1915-1917) : la guerre qui s'enlise dans les tranchées, les progrès techniques et la diversification de l'armement, les crises de l'année 1917...

 

Enfin, la salle Foch présente l'année 1918, la victoire, les traités de paix, avant de présenter l'entre-deux-guerres. Les panneaux didactiques alliant textes, images et cartes qui informent le visiteur au fil de son parcours sont traduits en quatre langues : français, anglais, allemand, espagnol. Des panneaux chronologiques scandent chaque année du conflit en présentant trois affiches (françaises, britanniques, allemandes ou russes) représentatives des grands thèmes de la mobilisation patriotique dans chaque pays. Les objets exposés ont été choisis en fonction du discours historique qu'ils éclairent et avec l'objectif de montrer la diversité des collections du musée et d'exposer des pièces exceptionnelles. Une description technique et une mise en perspective historique accompagnent chaque objet qui, resitué dans un contexte général, prend ainsi un sens.

 

Le visiteur découvre en outre des pièces grandeur nature comme le célèbre canon de 75 et un taxi de la Marne, tous deux restaurés en 2005, des maquettes historiques - tranchée, observatoire télescopique de 1915, ambulance, tank anglais - et une maquette dynamique de la bataille de la Marne : une projection sur un plan relief placé au sol, accompagnée d'une bande sonore, évoque le mouvement des unités. Des plans reliefs illustrent les batailles de Verdun et de la Somme en 1916, ainsi que l'offensive Nivelle de 1917.

 

Parmi les pièces de collections présentées, citons les multiples uniformes français et étrangers, certains ayant appartenu à de grandes figures comme Foch ou Joffre, ainsi que des armes de toutes sortes : armes blanches, fusils comme les modèles "Gras"et "Lebel", pistolets, mitrailleuses Hotchkiss, pistolet-mitrailleur russe, mortiers de tranchées, grenades, modèle réduit de la Grosse Bertha allemande... Sans oublier des pièces de prestige comme des épées d'honneur ou les bâtons de maréchaux. Des objets du quotidien évoquent la vie du soldat : gamelles, tabatières, artisanat de tranchée... Le tout est complété par quelques tableaux dont celui de Félix Vallotton intitulé Verdun.

 

Canon de 75. Source : Musée de l'Armée

 


L'image, vecteur de connaissance mais également d'émotion, constitue une part essentielle du discours historique. Ainsi, affiches, cartes, films, photographies - dont beaucoup ont été prises par les soldats eux-mêmes -,deviennent un élément fort de sens ; ces éléments forment un mur d'images sur l'ensemble du parcours, une "lucarne" sur les réalités vécues par les hommes et les femmes au cœur de la guerre. Pour aider les enseignants à préparer la visite de leurs classes, la division recherche historique et action pédagogique du musée (1) met à leur disposition en ligne une présentation du parcours chronologique et vingt et une fiches présentant les objets phares des collections du musée sur la Première Guerre mondiale.

 

(1) Tél. 01 44 42 51 73 ; jeunes-ma@invalides.org

 

 

Hôtel national des Invalides

129, rue de grenelle, Paris 7e

Tél. 01 44 42 38 77

 

 

Source : Musée de l'Armée. Revue "Les Chemins de la Mémoire n° 186" - septembre 2008 pour MINDEF/SGA/DMPA