Bataille de Normandie juin-août 1944

 

Bataille de normandie juin-août 1944

 

Après avoir réuni les cinq plages et constitué une solide base de départ de 80 km de long, en bordure de la Manche, les Alliés passaient à la réalisation de leur plan. Pendant que les Britanniques faisaient pression en direction de Caen et attiraient les divisions blindées allemandes autour de la capitale bas-normande, les Américains s'élançaient de Utah vers Barneville afin d'isoler la péninsule du Cotentin. A la suite de la capture du grand port continental de Cherbourg (fin juin), ils tentaient de percer les lignes de défense allemandes vers le sud pendant qu'à l'autre extrémité du front, les Britanniques s'efforçaient de dégager Caen.

 

La deuxième quinzaine du mois de juillet devait apporter trois bonnes nouvelles : la libération de Caen, la capture de Saint-Lô et le début de la percée vers le sud en direction de Granville-Avranches. Après avoir vainement essayé d'isoler une partie de l'armée de Patton (contre-attaque de Mortain), les Allemands, dont la résistance faiblissait, entreprenaient un mouvement de retraite en direction de la Seine.

 



Alors, dans une grande manoeuvre en forme de tenaille, Britanniques. Canadiens, Polonais au nord et Américains et Français de Leclerc, venant d'Alençon, au sud, capturaient dans la poche de Falaise-Chambois ("Corridor de la Mort" à Montormel) une partie de deux armées allemandes. La Bataille de Normandie s'achevait le 21 août 1944, à Tournai-sur-Dives. Les Alliés venaient de remporter leur première victoire sur le continent. Trois jours plus tard, ils franchissaient la Seine et entraient dans Paris.

 

Char léger Stuart de la Division Leclerc en direction d'Avranches. Photo Conseil Régional de Basse-Normandie / National Archives USA



A Falaise, "les Alliés enregistraient la perte de 209 672 hommes, Britanniques ou Canadiens pour les deux tiers".

 

Axes principaux de l'avance des Alliés entre juin et septembre 1944. Source DMPA

 

 

Le "Red Ball Express"


 

En raison des dommages infligés aux voies ferrées et au matériel roulant, il fallut, en août 1944, transporter le matériel et l'approvisionnement par route : ce fut la naissance du Red Ball Express", créé par le responsable des transports de l'Armée américaine, le général de division Frank A. Ross. (...) Le 29 août, le "Red Ball Express" atteignit un trafic record de près de 6 000 véhicules. (...) Le "Red Ball Express" transporta plus de 400 000 tonnes en 81 jours."

 

 

La voie de la liberté



Ce titre fut conféré à l'itinéraire prestigieux suivi depuis Saint-Lô (Normandie) jusqu'à Bastogne (Belgique) par la IIIe Armée américaine du général Patton dont le XXe Corps d'Armée (général Wolker) (...) jaillit du goulet d'Avranches fin juillet et atteignit la Moselle début septembre (...). Et avec la 2e Division blindée de Leclerc qui débarqua avec eux à Utah Beach et les 60 000 F.F.I. (Forces Françaises de l'Intérieur) qui combattirent à leurs côtés, les 325 000 hommes de l'Armée Patton réalisèrent une magnifique fraternité d'armes.

 

 

 

sites internet externes : Normandie Mémoire     

Site du comité régional du tourisme de Normandie     

Site  Normandie44

 

Source : MINDEF/SGA/DMPA