Inès et Zoé

Témoignages - Élèves *

Partager :

...Zoé

 

En préambule, pourriez-vous me parler du travail audio-visuel qui vous a valu le prix ? L’investissement que cela vous a demandé ?

 

Avec l’aide de nos professeurs Mr Ingrao et Mme Balladon, et d’un réalisateur, Dahmane Bouaziz, nous avons réalisé un film qui s’intitule « Mémoires ligériennes » sur le thème de « la libération du territoire et le retour à la République ». Nous avons interviewé plusieurs témoins mais aussi des historiens, visité des lieux de mémoires, nous nous sommes rendus aux archives municipales pour trouver des photographies, des articles de journaux, des archives, des vidéos de l’époque et nous avons lu de la documentation, regardé des films, écouté des interviews. Nous avons donc filmé mais aussi sélectionné les séquences de film que nous voulions insérer dans notre documentaire, écrit et enregistré la voix off, choisi des documents, etc. Au cours de tout ce travail d’audio-visuel et à travers le récit qu’en faisaient les témoins, j’ai pu me rendre un peu plus compte de la réalité de la Seconde Guerre mondiale. J’ai appris  comment se construit un film documentaire. Je ne l’avais jamais fait.  J’ai particulièrement aimé tout ce qui a trait à la recherche documentaire : retrouver des lettres, des articles de journaux.

 

Ce travail nous a demandé de l’investissement : nous nous retrouvions avec tout le groupe un midi par semaine mais aussi certains mercredis après-midi, certaines journées pendant les vacances ou encore des demi-journées pendant nos cours. Le travail a bien été réparti entre les personnes du groupe je n’ai pas l’impression d’avoir été surchargée. Ce travail a demandé du temps mais je l’ai réalisé avec plaisir et je pense qu’il en est de même pour tout le groupe. Nous sommes très heureux d’avoir gagné ce prix.

> Que représente le CNRD pour vous ?
 

 Le CNRD est pour moi le premier concours d’histoire auquel j’ai participé. Il m'a permis de réfléchir sur la Seconde Guerre mondiale, de rencontrer des témoins, des historiens et d'autres jeunes participants. J’ai appris à travailler en groupe et à faire un film. Au total, j'ai appris beaucoup de choses sur la période 39-45 grâce à ce concours et à ses partenaires (fondation de la résistance, etc.). Comme par exemple comment était la vie de civils pendant la guerre et ce qu’il s’est passé dans notre région.

 

> Quelle est selon vous son utilité aujourd’hui ?


Aujourd'hui le CNRD est utile pour transmettre la mémoire des personnes qui ont vécu cette guerre, pour ne pas oublier. Il est aussi utile pour comprendre le monde dans lequel nous vivons, nous fournir des outils pour réfléchir, se construire et approfondir ses connaissances en histoire.

 

> Le CNRD dans 20 ans, ce serait quoi à votre avis ?


 Je pense que dans 20 ans le concours aura encore son importance, d'autant plus qu’il n'y aura que très peu ou plus de témoins de cette période. Il jouera surement un rôle pour rappeler ce que représente la guerre et continuer à transmettre les valeurs pour lesquelles se battaient les résistants comme la liberté d’expression, les droits de l’homme.

 

> En quoi le témoignage de l’ancienne résistante Mme Volle, a-t-il été important pour vous ?


Le témoignage de Mme Volle m’a permis de comprendre un peu mieux ce que signifie de vivre pendant la guerre. Il a mis en évidence le courage qu’avaient les jeunes de notre âge à cette période. Mme Volle nous a aussi fait passer un superbe message pour notre avenir. Elle m’a fait un peu plus grandir en nous disant que maintenant c’est à nous de nous battre pour conserver la liberté que nous avons, « de prendre notre vie en main » et de ne pas se laisser manipuler. Nous sommes dans une société qui charrie énormément d’informations et il est important de faire attention aux idées qui peuvent être diffusées. Je me suis rendue compte qu’il n’y a pas si longtemps que les femmes ont le droit de vote, que durant la guerre, la population était privée de liberté, que des millions de gens sont morts pour leur religion ou leur appartenance à un groupe. Il ne faut pas que cela se reproduise.

 

 

...Inès

 

> Que représente le CNRD pour vous ?

 

Le CNRD, est consacré à l'histoire de la 2nd Guerre mondiale. Il réunit plusieurs lycées et collèges qui doivent présenter un travail dans lequel des classes se sont engagées. Le thème de la 2nd Guerre mondiale nous intéressait fortement et c'est pourquoi nous n'avons pas hésité à y participer. Nous avions des bases fragiles et ce concours nous a permis d'éclaircir et d’approfondir certains points que nous n'avions pas compris lors des cours. Le CNRD est également un concours qui permet de transmettre les mémoires d’hier aux générations futures. Il nous a également permis de savoir comment créer un film : nous avons pu prendre connaissance des techniques utilisées pour cette création et nous avons pu utiliser la caméra. Ce fut une expérience enrichissante.

 

> Quelle est selon vous son utilité aujourd'hui ?

 

Ce concours a une grande utilité aujourd'hui. Comme nous avons pu le constater pendant notre séjour à Paris, de nombreux jeunes étaient présents, ce qui démontre la vivacité du concours et l’intérêt qu’il suscite. Ce concours et les projets qu’il porte sont utiles pour raconter et rappeler l'histoire de la Seconde Guerre mondiale à notre génération. Nous avons eu la chance de rencontrer des personnes qui ont vécu durant cette période. Ils ont pu nous expliquer leur ressenti et nous faire partager leurs sentiments, ce qui nous a poussé à nous poser certaines questions et à mettre en perspective les événements qui ont eu lieu durant l’Occupation.

 

> Le CNRD dans 20 ans, ce serait quoi a votre avis ?

 

Dans 20 ans, j’en suis persuadée, ce concours sera toujours d'actualité, même si l’événement sera loin de ce qu’il est aujourd’hui. En effet, dans 20 ans malheureusement, les témoins de cet événement ne seront probablement plus parmi nous. Le concours prendra donc un autre aspect et sera moins basé sur le témoignage direct. Mais au final, les témoins seront toujours parmi nous grâce au recueil de leur parole et à leurs livres. Le besoin de comprendre et de savoir ce qu’il s’est passé ne s’éteindra pas. De même, nous-nous souviendrons de ceux qui se sont battus et continuerons à leur rendre hommage en perpétuant leur héritage.

 

> En quoi le témoignage de l'ancienne résistante Mme VOLLE, a t-il été important pour vous ?

 

Il s’agit de l'un des plus beaux témoignages que nous ayons pu entendre. Elle nous a parlé de son histoire, de sa vie, tout en nous donnant des conseils pour l'avenir. Ce qu’elle nous a dit nous a amené à réfléchir : elle nous a parlé avec  conviction  et émotion. Voilà une personne qui ne s'est pas laissée faire et qui n'était pas d'accord avec le régime qu’on voulait lui imposer. Et malgré son jeune âge elle n'a pas hésité à se rebeller et à résister. C'est un  acte de bravoure et de courage dont nous ne serions peut- être pas capable actuellement. Nous avons passé avec Mme Volle un moment privilégié et nous lui en sommes reconnaissants. Nous espérons que nous pourrions finir ce qu'elle a entrepris, défendre nos idées et transmettre l'histoire de cet engagement.

 

Collège Massenet-Fourneyron (42)

 

Ministère de la défense - SGA/DMPA/SDMAE/BAPI - Reportage de Marie-Christine Caubet. Sources iconographique :

contribution participative des élèves et de leurs enseignants. - © Présidence de la République française – Élysée.fr