Juin 1944 : Opération Neptune

Phase d'assaut de l'opération Overlord

 

L'opération Neptune est la phase d'assaut de l'opération Overlord

 

Neptune est la phase d'assaut du Débarquement destinée à exécuter, en partant du Royaume-Uni, une opération ayant pour but d'assurer sur le continent un établissement d'où pourront être développées, ultérieurement, des opérations offensives. Cette zone devra comprendre des possibilités portuaires suffisantes pour soutenir une force de 26 à 30 divisions et permettre son accroissement par des forces d'exploitation sur la base de trois à cinq divisions par mois."

 




Considérée comme une faiblesse dans le dispositif de l'Organisation Todt, le commandement allié prévoit, face à la VIIe armée allemande, la mise en place sur un front de 80 km, entre les embouchures de l'Orne et de la Vire, d'une première vague d'assaut de cinq divisions débarquées par mer sur cinq plages, Gold Beach, Juno Beach, Omaha Beach, Sword Beach, Utah Beach (initiative du général Montgomery qui dirigera le 21e corps d'armée britannique ), et précédées par trois divisions aéroportées pour assurer la sécurité des flancs.

 

 

Les opérations alliées du Débarquement. Source : SGA/DMPA

 

 

À l'aile, après le saut, dans la nuit précédente, des 82e et 101e divisions aéroportées US, les 4e et les divisions américaines de la l'armée du général Bradley débarquent sur les plages d'Utah et d'Omaha.

 

 

À gauche, flanquées par la 6e Air force division, la 50e division britannique, la 3e division canadienne, la 3e division britannique prennent position sur les plages de Gold, Juno et Sword. Au total, 50 000 hommes et 7 000 véhicules (4125 bâtiments amphibies, 735 bâtiments spécialisés, 864 bâtiments de "commerce") constituent la première armada. Le rassemblement a lieu dans les ports, au sud de l'Angleterre, de Falmouth à Newhaven. L'appui naval des armées britanniques et américaines comprend 1212 bâtiments de combat dont 23 croiseurs et 148 destroyers. Les Alliés veulent ainsi débarquer, en moins de deux mois, deux millions d'hommes et deux millions de tonnes de matériel, sans disposer de port en eau profonde, en construisant des ports artificiels à Arromanches et Saint-Laurent, chacun composé de quatre cents éléments de béton, soit cinq cent mille tonnes - ils nécessiteront 160 remorqueurs pour leur transport et dix mille hommes pour leur montage - alors que des oléoducs entre les navires citernes et la terre permettront le ravitaillement en carburant.

 

L'opération Neptune est dirigée par l'amiral Bertram Ramsay. L'amiral Kirk a en charge les zones américaines d'Utah (Force U : 4e division du VIIe corps d'armée, sur Varreville) et d'Omaha (Force O : 1e et 2e divisions du Ve corps d'armée sur Saint-Laurent). L'amiral Vian dirige celles de Sword (Force S : 3e division du Ier corps d'armée sur Ouistreham), Juno (Force J : 3e division canadienne du Ier corps d'armée sur Courseulles) et Gold (Force G : 50e division du XXe corps d'armée sur Asnelles) des Britanniques Canadiens et Français.

 

Les troupes quittent le Royaume-Uni le 4 juin, le 6 le général Eisenhower lance l'opération Overlord. Les dragueurs de mines dégagent 10 chenaux, 2 par secteur, à la force d'assaut. L'aviation et la marine préparent le terrain en bombardant les batterie côtières et, à 6h30 l'invasion terrestre commence ...

 

 

Source : MINDEF/SGA/DMPA