Lettre d'information

Les alliés préparent la paix - Février 1945

Il y a 75 ans débutait la conférence de Yalta...

... , petite station balnéaire de Crimée, au bord de la Mer noire. Winston Churchill, Premier ministre britannique, de Franklin Delano Roosevelt, Président des États-Unis d'Amérique et de Joseph Staline, Secrétaire général du Parti communiste à la tête de l'URSS se réunissent pour discuter de l’avenir du monde dans l’après-guerre. La France Libre et le général de Gaulle n’y sont pas conviés.

Cette conférence décida du sort de l’Allemagne, à l’issue de la guerre. 

Vidéo YouTube ©aleph99

>> Sur Gallica, consultez le communiqué de presse final

Source iconographique : Imperial War Museums (© IWM) - THE YALTA ('BIG THREE') CONFERENCE, 1945

De Gaulle et la Guerre froide

Refuser la logique des Blocs

Dès la Seconde Guerre mondiale, le général de Gaulle est le témoin privilégié de la montée des tensions entre les USA et l’URSS et de la Guerre froide naissante. Absent de la conférence de Yalta, il ne doit qu’au soutien de Winston Churchill que la France obtienne un poste de membre permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU et une zone d’occupation en Allemagne. Soucieux dès la Libération de marquer l’indépendance de la France à l’égard du libérateur américain, il rend visite à Staline, à Moscou, dès le mois de décembre 1944, concluant à cette occasion un traité franco-soviétique destiné à assurer la sécurité de la France dans le cas d’une éventuelle guerre de revanche allemande. >>> Lire la suite sur le site officiel www.charles-de-gaulle.org