Lettre d'information

Chapitre : Exploiter, préserver et protéger

Les documents sont à télécharger dans l’onglet Documents en appui Thème 5 Terminale HGGSP.

 

Les questions environnementales ont fait une percée dans le domaine militaire en lien avec trois grandes interrogations : sur le plan international d’abord, l’influence des changements climatiques, la modification des équilibres au sein des pays, peuvent avoir des conséquences graves, allant jusqu’à poser la question de conflits liés à des modifications environnementales. Sur le plan militaire ensuite, les opérations dans des conditions climatiques extrêmes ou celles qui sont conduites pour appuyer les autorités civiles d’un pays concerné par des évènements environnementaux graves deviennent un mode d’action de plus en plus prégnant. Enfin, la responsabilité même du ministère des Armées comme acteur de l’environnement est une politique conduite depuis quelques années (apr exemple, au sein de la Marine nationale)  

  • « La déforestation de l’Amazonie : vers une accélération ? », Carnets du Temps 134 p.20

D’une superficie de 5 500 000 km2, la forêt amazonienne est répartie entre 9 pays d’Amérique du Sud et connaît une réalité géographique complexe. La déforestation de l’Amazonie, qui s’est accélérée depuis les années 1980, n’a jamais été totalement interdite par la législation brésilienne. Le gouvernement n’est d’ailleurs pas favorable à la signature d’un pacte international.

  • Note du CERPA n° 147 : Smart Cities

La forte concentration des individus dans les villes amène les métropoles à optimiser leur organisation spatiale et administrative ; autrement dit, la ville intelligente connaît un intérêt croissant. Dans ce cadre, Singapour apparaît comme un pionnier.

  • Note du CERPA n°83 : énergie renouvelables et armée allemande

Alors que le gouvernement allemand a prévu sa transition écologique, la Bundeswehr emboîte le pas. Elle développe, à petite échelle des technologies la rendant, à terme, autonome sur le plan énergétique.

  • Note du CERPA n°252: Un futur « plus vert » du secteur aéronautique

Le Salon du Bourget de 2019 a confirmé l’engagement des industriels du secteur aéronautique dans une dynamique plus écologique. À titre volontaire jusqu’en 2021, et obligatoire à partir de 2023, les acteurs de l’aviation civile seraient ainsi les premiers à se doter d’un dispositif mondial de maîtrise du CO2 via le « programme compensation et réduction de carbone pour l’aviation internationale ».

  • Hélène Perret, « Le développement durable au ministère de la Défense », Penser les Ailes Françaises 27, pp.59-62

En tant qu’ingénieur agronome et chargée de mission auprès du Haut Fonctionnaire au développement durable du ministère de la Défense, Hélène Perret nous présente les trois volets du développement durable: social, économique et environnemental.