Lettre d'information

Lab’mémoriel

Lab’mémoriel

 

Le Lab’mémoriel est une action conçue et animée par la DPMA (Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives) du ministère des armées.

Lancé à la rentrée 2020, dans sa première phase d’expérimentation, il rassemble à présent trois classes :

  • L’école Jules Verne de la Ville-ès-Nonais, académie de Rennes
  • L’ENIL BIO de Poligny, DRAAF Bourgogne France Comté
  • Le lycée Barral de Castres, académie de Toulouse

 

Visionner le clip de présentation fait par les élèves

 

Si vous souhaitez rejoindre le Lab’ mémoriel, merci de contacter la DPMA

dpma-bapi.correspondant.fct@intradef.gouv.fr

Objectifs du Lab'mémoriel

Une démarche participative directe

La Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des armées encourage, soutient et valorise chaque année plus de 800 projets d’enseignement de défense conduits dans des écoles et établissements scolaires français sous contrat, implantés en France et à l’étranger. Ce soutien à l’enseignement de défense prend la forme d’un soutien pédagogique, financier et un rayonnement national apporté à des projets territoriaux. Il se déploie à travers un partenariat interministériel étroit avec l’Education nationale et l’Enseignement agricole.

Dans ce cadre, des enseignants et des classes font régulièrement part à la DPMA de leurs actions, leurs avis, leurs perceptions sur des projets d’enseignement de défense, en particulier sur la transmission de la mémoire nationale aux jeunes générations.

Cette participation spontanée est riche de sens pour l’action publique car elle permet d’avoir un partage direct d’expériences, de propositions, avec les bénéficiaires du service public.

La DPMA soutient et développe cette démarche participative dans le cadre du Lab’mémoriel.

Le Lab’mémoriel

Le Lab’mémoriel associe directement pour avis des élèves et des enseignants à la conception ou la réalisation d’une action pédagogique d’enseignement de défense. Il ne s’agit pas, bien entendu, de rajouter du travail à un enseignant ou à ses élèves mais bien, si l’enseignant en a envie ou le fait spontanément, de recueillir son avis et celui d’élèves volontaires, sur une démarche ou un outil d’enseignement de défense. 

Le Lab’mémoriel invite par ailleurs l’enseignant à informer la DPMA du suivi d’un projet d’enseignement de défense conduit dans sa classe en transmettant des informations « au fil de l’eau » (témoignages, reportages, capsules vidéos, photographies). Ce partage d’expériences peut, sous réserve de sa qualité sur le fond, être valorisé nationalement.

L’élément déterminant est le volontariat de l’enseignant, de la classe ou d’une partie des élèves.

La participation au Lab’ est légère, en veillant à ce qu’elle ne pèse pas sur l’enseignant et la classe.

Très concrètement, elle consiste par exemple à donner un avis ou à faire des propositions sur :

  • un support pédagogique, en particulier sous un format numérique ;
  • un support audiovisuel (clip, film …) ;
  • un projet d’action mémorielle ;
  • un évènementiel pour la jeunesse ;
  • les pratiques commémoratives.

Le délai et la forme de la participation sont déterminés conjointement, avec bon sens et souplesse, entre la DPMA et l’enseignant pour qu’ils soient adaptés aux réalités et contraintes de chacun.

La périodicité de participation est elle aussi légère. Elle peut être une ou deux fois par an si l’enseignant est volontaire. Elle ne doit en aucun cas alourdir le travail pédagogique de la classe.

La DPMA porte une forte attention aux participations formulées dans le cadre du Lab’. Ces dernières ne la lient pas mais enrichissent l’action d’enseignement de défense d’apports directs des usagers.

Les autorités académiques étant systématiquement associées aux actions soutenues par la DPMA, cette dernière les informe de la participation d’un enseignant ou d’une classe de leur académie au Lab’mémoriel.

Les réalisations du Lab’

Quelques exemples d’actions créées ou enrichies grâce aux propositions et avis d’enseignants et d’élèves :

  • la participation  de classes qui chantent ou jouent de la musique à la cérémonie nationale "Héritiers de mémoire" au Panthéon ;
  • la mallette mémorielle du Service national universel, en particulier le film sur la mémoire ;
  • la participation d’élèves qui lisent des textes, des témoignages, lors des cérémonies nationales ;
  • la rédaction d’articles par des élèves dans la revue "Les chemins de la mémoire".

Mise en lumière

Le travail et l’implication de l’enseignant et des élèves dans le Lab’Mémoriel peuvent donner lieu à :

  • une diffusion sur les sites, réseaux sociaux et publications du ministère des armées ;
  • une invitation à des cérémonies nationales ;
  • la participation, sous forme de témoignages, à des événementiels d’enseignement de défense organisés par la DPMA en lien avec l’Education nationale et l’Enseignement agricole (par exemple : cérémonie annuelle "Héritiers de mémoire", rencontre nationale des trinômes académiques)
  • un reportage dans la revue Les Chemins de la Mémoire et sur le site internet www.cheminsdememoire.gouv.fr, plus particulièrement sur la plateforme Educ@def https://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/educadef

 

Télécharger le flyer de présentation

Projets innovants suivis par le Lab’

École Jules Verne - Ville-ès-Nonais, Ille-et-Vilaine (académie de Rennes)

Chaque année les élèves de CM1-CM2 de l’école Jules Verne participent dans leur commune aux commémorations du 11 novembre aux côtés des anciens combattants.

Cette année, quelques jours avant cette commémoration les élèves ont appris que celle-ci serait annulée. Malgré la déception, les élèves ont décidé de répondre présents à leur manière. Des affiches ont été réalisées en classe. Puis les élèves se sont rendus devant le monument aux morts de leur commune pour se faire photographier avec le résultat de leur travail. Enfin, ils ont tous ensemble chanté la Marseillaise.

Les photographies et vidéo de leur chant sont visibles sur le site internet de l’école. Ainsi, les jeunes ont pu échanger avec leurs parents et familles sur cette commémoration un peu particulière mais aussi sur la Première Guerre mondiale.

Visionner le diaporama des élèves - Visionner les affichesVisionner la vidéo La Marseillaise

(Crédits photographiques et vidéo : Madame Samia PLUQUET, directrice de l’école Jules Verne)

 

Lycée Barral - Castres, Tarn (académie de Toulouse)

« Commémorer malgré la crise sanitaire » :
Comme chaque année, les élèves du lycée Barral ont souhaité participer aux commémorations de la Grande guerre malgré le contexte sanitaire. Cette cérémonie a lieu le 10 novembre dans le hall de l’établissement en présence du 8 RPima. Les élèves ont lu des lettres afin de rendre hommage aux soldats de la Première Guerre mondiale. Après les lectures, les élèves ont épinglé le Bleuet de France sur l’uniforme de chaque soldat.
 
(Crédits : Lycée Barral)

 

Un tournage pour commémorer le 70e anniversaire du 8e RPIMa

Les commémorations se poursuivent en temps de crise sanitaire, les formats des cérémonies sont adaptés au contexte particulier et, quelques fois, d’autres initiatives voient le jour afin de poursuivre les commémorations. C’est le cas de cette initiative que nous relate Bénédicte Coupan, élève de seconde au lycée Barral de Castres, qui a pris part au tournage ayant pour objectif de commémorer le 70e anniversaire du 8 RPIMa.
 
Vous trouverez ci-dessous un reportage photographique sur les coulisses de ce tournage ainsi que les impressions de cette lycéenne sur cette expérience.
 
(Crédits : Lycée Barral)
 
Les avis du Lab'

Les retours et avis du lycée Barral sur la mallette du SNU 

 L’avis des élèves du lycée Barral de Castres (81) a été sollicité au sujet du film mémoriel qui a été projeté pour les jeunes du SNU.
 
Ci-dessous, retrouvez leurs retours ainsi que la mallette sur les commémorations et le bloc-notes qui l’accompagnent.
 
 
Coups de coeur du Lab'

Collège François Villon - Paris XIVe

Lundi 8 mars 2021, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, et pour l’inauguration de l’exposition "Les femmes dans la résistance", le collège François Villon a reçu Madame Geneviève Darrieussecq, Ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, ainsi que Monsieur Benoît Falaize, Inspecteur général spécialiste des questions mémorielles.

Ils ont accepté de répondre aux questions de Chloé Barbason et Qoudsi Zurob, élèves de 3e 4, marquant ainsi l’inauguration officielle du studio radio de DiVa14 ! (écouter l'entretien)

 

Suite à leur interview de Madame Geneviève Darrieussecq, Ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, et Monsieur Benoît Falaize, Inspecteur général spécialiste des questions mémorielles, les élèves de 3ème 4 Chloé Barbason et Qoudsi Zurob ont livré leurs impressions au micro de DIVA14.

Écouter le témoignage de Chloé Barbason et Qoudsi Zurob

 

La cité François Villon participe au concours de podcast organisé par France Culture (Écouter le Podcast)

Lecture et chants :  Les élèves de l’Ecole Alain Fournier et du collège François Villon (Paris 14)
Piano : Amaury Pierre
Direction et encadrement pédagogique : Christine Combaz (français), Clémence Habbaba (histoire-géographie), Amaury Pierre (éducation musicale)
Prise de son et réalisation : Anne Kobylak, Léa Le Gall et Gaultier Hochard
Coordination du projet : Emmanuel Géraud

 

École Jules Verne - Ville-ès-Nonais, Ille-et-Vilaine (académie de Rennes)

Les élèves de l’école Jules Verne de la Ville-ès-Nonais participent à l'opération "Barkhane" en partenariat avec l'UNC (association des anciens combattants)  d'Ille-et-Vilaine.

 

Étape 1 : la rencontre avec le président de l’UNC et un ancien soldat de l’opération Barkhane

Récemment, les élèves ont reçu le président de l’UNC et un ancien soldat, Julien qui a participé à l’opération Barkhane. Tout l’enjeu étant d’expliquer aux jeunes cette opération. Nombreuses ont été les questions des élèves : comment vivaient les soldats ? Où était le Mali ? Comment s’organise le quotidien des soldats ? Est-ce que les soldats célèbrent les grandes occasions comme les fêtes comme le Nouvel an ou bien les anniversaires ? Si les soldats avait des moments de libres ? Julien était venu avec ses médailles et a expliqué aux enfants la signification de chaque médaille. Il leur a aussi montré des photographies des endroits où les soldats peuvent se détendre ainsi que les paysages du Mali. Des anecdotes sont aussi venues agrémenter ces échanges.

À cette occasion, un élève de la classe a appris à ses camarades que son papa avait aussi participé à l’opération Barkhane dans l’armée de l’air. Il avait apporté  ce jour-là du sable du Niger et les médailles de son papa afin de les montrer aux autres élèves de sa classe. Après ces riches échanges, les élèves ont demandé des autographes à Monsieur PERRIER, président de l’UNC et à Julien en souvenir de cette rencontre. Vous pouvez suivre avec les premières photographies la première étape de ce projet (visionner les photos).

 

Étape 2 : la rédaction de lettres et la réalisation de dessins pour les soldats actuellement en mission

Après la rencontre avec un ancien soldat de l’opération Barkhane, les enfants de l’école primaire Jules verne de la Ville-ès-Nonais ont entrepris la rédaction de lettres et réalisé des dessins qui seront ensuite envoyés à l’UNC pour les transmettre ensuite aux soldats en OPEX.  A travers le reportage photographiques ci-dessous, nous pouvons observer des élèves pleinement mobilisés et très investis de cette mission. La classe espère que ces lettres et dessins arriveront à bonne destination et seront appréciés par les soldats (visionner les photos).