Lettre d'information

Appel à projets 2018-2019 - Le capitaine Nemo explore la défense

À l’occasion du 150e anniversaire de la parution de l’ouvrage Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne, la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives du ministère des armées lance un appel à projets pour l’année scolaire 2018-2019 auprès des établissements scolaires, des associations et collectivités locales, sur le thème :


Le capitaine Nemo explore la Défense : du Nautilus au SNLE Le Terrible, 150 ans d’aventure sous-marine

Tout au long de l’année, lors des différentes commissions de subventions de la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des armées, un intérêt tout particulier sera porté aux actions pédagogiques des trinômes académiques, associations, collectivités locales et établissements scolaires qui répondront à cet appel à projets.


Les projets des écoles et établissements scolaires pourront donner lieu à la réalisation d’un film, dans le cadre de l’action nationale "Héritiers de mémoire". La sélection de ces projets intervenant en octobre 2018, les actions scolaires proposées à "Héritiers de mémoire" doivent être adressées à la DPMA le 15 octobre 2018 au plus tard.
Pour toute précision sur l’appel à projets, pour l’envoi des projets ou demandes de subvention, contacter le bureau des actions pédagogiques et de l’information (BAPI) de la DPMA :

 

  • Par voie électronique : helene.touya@intradef.gouv.fr / jean-luc.lambinon@intradef.gouv.fr
  • Téléphone : 09 88 68 20 21 / 09 88 68 20 11
  • Sur internet : www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/educadef
  • Par voie postale :

DPMA/SDMAE/BAPI
60, boulevard du Général Martial Valin
CS21623 - 75509 Paris Cedex 15

 



Cet appel à projets est conduit en partenariat, notamment avec le ministère de l’éducation nationale, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation ainsi que le musée national de la Marine.


Contenu de l’appel à projets


Le capitaine Nemo explore la Défense : du Nautilus au SNLE Le Terrible, 150 ans d’aventure sous-marine


En 1859 débutait la construction du Plongeur, le premier sous-marin autonome et mobile de l’histoire. Dix ans plus tard, Jules Verne publiait Vingt mille lieues sous les mers, roman qui allait marquer des générations de lecteurs et susciter bien des vocations de sous-mariniers à travers le monde.
En 2019, on célébrera le 150e anniversaire des aventures du capitaine Nemo et de son Nautilus. Ce sera l’occasion de s’intéresser particulièrement au monde sous-marin et à ceux qui y naviguent. En effet, les contraintes et les spécificités de la vie à bord lors des missions créent un esprit de famille propre aux "sous-marinades". Cet appel à projets pédagogiques a une double dimension, à la fois pleinement historique et totalement contemporaine.


Le sujet peut être décliné de différentes manières.


Il a une dimension historique puisqu’il invite à explorer les innovations technologiques successives ainsi que les phases de la conquête et de la navigation sous-marines. Cette histoire est indissociable de celle de la Défense et de la Marine nationale, depuis les premiers submersibles jusqu’aux dernières générations de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE). Ceux-ci sont sans doute les objets technologiques les plus complexes réalisés par l’homme. La dimension historique est également présente à travers l’étude de certains épisodes remarquables de la guerre sous-marine et de leurs conséquences lors des deux conflits mondiaux : attaque des flux commerciaux, transport discret d’agents et de commandos, sauvetage de pilotes abattus en mer, renseignement, mouillage offensif de mines…


Le sujet s’inscrit également pleinement dans le temps présent. En effet, depuis 1967 et la mise à l’eau du premier SNLE français, le Redoutable, c’est bien sous les mers et les océans que se déploie l’'assurance-vie de la Nation", à savoir la Force océanique stratégique (FOST), composante essentielle de la dissuasion nucléaire française. Basée à l’Île Longue, avec un centre opérationnel situé à Brest, elle dispose de quatre SNLE dotés chacun de 16 tubes de lancement de missiles à tête nucléaire d’une portée allant de 5000 à 9000 km. Spécificité française, le concept d’emploi de cette force sous-marine repose sur le principe de dilution. Système d’arme principal de la dissuasion nucléaire, les sous-marins sont également la plateforme de lutte anti-sous-marine et antinavires la plus efficace.


Cet appel à projets pédagogiques encourage donc la pluridisciplinarité des projets : les professeurs d’histoire-géographie, d’éducation morale et civique, de littérature, de physique et de technologie peuvent s’emparer de ce thème pour construire des projets pédagogiques originaux et mobilisateurs pour les élèves, qui entrent pleinement dans le cadre des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI).


Ressources à la disposition des enseignants et porteurs de projets


Un corpus documentaire varié est mis à la disposition des enseignants sur la plateforme d’enseignement de défense Educ@def : www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/educadef ainsi que sur le site de la Cité de la Mer de Cherbourg : www.citedelamer.com/espaces/redoutable/.


>Le musée de la Marine propose des ressources en ligne sur www.musee-marine.fr :


- un site spécialement dédié à Jules Verne (créé en 2005 à l’occasion de l’exposition "Jules Verne, le roman de la mer" présentée à Paris) qui comprend notamment un dossier pédagogique, de nombreuses illustrations ainsi qu’une bibliographie. In Ressources Numériques/Jules Verne
- un accès aux oeuvres, chacune ayant une fiche descriptive et un visuel téléchargeable. In Collections en ligne (maquettes de sous-marin, affiche, dessin, jouets).

 

  • Site du musée de la Marine à Brest :

- Une visite-atelier pour les 7-14 ans : les oreilles d’or
Dans la peau d’un sous-marinier… Après la découverte des sous-marins, les élèves s’essayent au travail des mystérieuses « oreilles d’or ». Iceberg, banc de crevettes claqueuses, ou navire ennemi, distingueront-ils les bruits émis par l’environnement et ceux du sous-marin ?
- Un dossier pédagogique, des visites guidées et des ateliers sur l’exposition temporaire Razzle Dazzle, l’art contre-attaque (jusqu’au 31 décembre 2018)
"Port de Brest, novembre 1917. Les premiers convois débarquent les soldats américains qui s’engagent dans la Première Guerre mondiale. Ces navires réquisitionnés traversent l’Atlantique fardés d’un étrange camouflage pour échapper aux attaques des sous-marins allemands..."
- Réservations : resagroupes.brest@musee-marine.fr 02 98 37 75 51

 

  • Site du musée de la Marine à Toulon :

- Pour comprendre la navigation à l’aveugle dans les sous-marins, l’atelier met en lumière le métier fascinant des "oreilles d’or".
- Des visites commentées sur les deux conflits mondiaux, adaptées à chaque niveau de classe.
- Un parcours-jeu Je découvre… les navires de guerre
Pour les élèves, un document tout en images et des jeux d’observation ; pour l’enseignant, les réponses aux questions et des informations complémentaires.
- Réservations : resatoulon@musee-marine.fr 04 22 42 02 01