Lettre d'information

"Héritiers de mémoire" : 5e édition

Visionnez le clip résumant la 5e cérémonie de remise des trophées "Héritiers de mémoire", le 20 mai 2021 au Panthéon

 

Retrouvez ici la retransmission intégrale
de cette cérémonie

 

Consultez le programme de la cérémonie

 

Accédez au reportage photographique réalisé par l'ECPAD  (Ministère des Armées/ECPAD/Lara Priolet)

 

L’opération "Héritiers de Mémoire", conduite par la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des Armées, en lien avec le ministère de l’Éducation nationale, de la jeunesse et des sports et le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation, met en lumière des projets remarquables d’enseignement de défense d’écoles ou d’établissements d’enseignement secondaire. Ces projets font l’objet de films documentaires réalisés par l’Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la défense, d’attribution de mentions lors d’une cérémonie nationale de remise de trophées au Panthéon.

"Héritiers de mémoire" est une opération innovante, en premier lieu car elle n’est pas un concours mais bien une action de mise en valeur nationale d’actions scolaires de terrain. "Héritiers de mémoire" mêle par ailleurs la mémoire et le cinéma, à travers les films documentaires. Cette opération est également profondément ouverte aux approches pluridisciplinaires et à tous les âges, qu’il s’agisse des élèves d’écoles, de collèges, de lycées. Elle met chaque année tout particulièrement en lumière des classes particulièrement méritantes, comme celles de réseaux d’éducation prioritaire, de l’enseignement professionnel et de l’enseignement agricole.

"Héritiers de mémoire" a enfin une dimension internationale, des établissements français à l’étranger étant primés.

 

5ème cérémonie du 20 mai 2021

 

La cérémonie du jeudi 20 mai 2021 est placée sous le signe de la diversité, au travers de la variété des différents projets recevant un trophée, de la diversité territoriale représentée avec des établissements scolaires issus de dix villes différentes, des formes variées de participation des jeunes (présentiel pour certains élèves et distanciel pour d’autres) et d’une mise en lumière de projets concernant la lutte contre la haine et les préjugés avec la remise par la ministre déléguée auprès de la ministre des armées de deux trophées sur ce thème.

Elle est aussi sous le signe du renouveau et de l’inventivité. Elle traduit très concrètement la place des jeunes au cœur des commémorations, en leur confiant, pour la 1ère fois, l’animation de cette cérémonie nationale de remise des trophées. Elle met en valeur la grande faculté d’adaptation des équipes pédagogiques et des partenaires mémoriels pour conduire, autrement et malgré tout, des projets dans un contexte de crise sanitaire.

Elle fait fortement appel à l’innovation mémorielle, pédagogique et numérique.

Elle met également en avant la notion d’engagement, les thèmes des appels à projets portant sur des parcours d’engagement particulièrement forts et différents, comme par exemple celui de Marie Curie, du Général Charles de Gaulle ou encore de résistants méconnus.

Cette cérémonie sera diffusée pour la première fois en direct sur les sites institutionnels et réseaux sociaux du ministère des armées.

 

Pour plus d’information sur l’opération Héritiers de mémoire, cliquer ici

 

*****

 

Pour le cycle scolaire 2020-2021, 2 projets sont concernés par un prix, et 2 projets par une mention.

 

Prix "Appel à projets paysages en guerre, paysages de guerre"

  • Lycée Colbert (69 – Lyon) – Académie de Lyon

  « "Tout se meut, s'altère, se décompose et se recompose", Destructions et reconstructions à Lyon »

En réponse à l’appel à projets initié par la DPMA sur l’impact des guerres sur le paysage, les 24 élèves de première STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion) du lycée Colbert de Lyon ont mené un travail de recherche pour comprendre et mesurer l’impact de la Seconde guerre mondiale sur le paysage urbain lyonnais. Pour mieux cerner les enjeux autour de ce sujet, les élèves ont effectué des recherches aux Archives municipales ainsi qu'au Centre d'histoire de la Résistance et de la Déportation (CHRD) sous la forme d’une enquête documentaire. Les thématiques abordées ont été celles du bombardement allié du 26 mai 1944, la destruction des ponts du Rhône et de la Saône par les Allemands en septembre 1944 et les actes de sabotage dans la région lyonnaise. Les recherches ont été complétées par un atelier sur les espaces touchés par les conflits mondiaux, mené par une équipe de l’ECPAD. Le résultat de cette grande enquête a pris la forme d’un dossier illustré par une carte faisant la somme des recherches menées par les élèves ainsi qu’une restitution orale aux Archives municipales.

 

Prix "Appel à projets Marie Curie, les sciences et la guerre"

  • Collège Saint-Exupéry (93 – Noisy-le-Grand) – Académie de Créteil

"Marie Curie, une scientifique engagée dans la Grande guerre"

En réponse à l’appel à projets initié par la DPMA sur l’engagement de Marie Curie dans la guerre, les 26 élèves de troisième du collège Saint-Exupéry de Noisy-le-Grand ont mené un travail pluridisciplinaire sur l’impact des travaux et des actions de Marie Curie sur la Première guerre mondiale. Dans un premier temps, les élèves ont abordé en classe d’histoire, le contexte autour de ce conflit, et lors des cours de physique-chimie, le phénomène de la radioactivité. Ils se sont par la suite rendus au Panthéon, au Musée de la Grande Guerre de Meaux ainsi qu'au Palais de la découverte pour y approfondir, à travers différents ateliers, les découvertes scientifiques de Marie Curie : désintégration nucléaire et exploitation de la radiographie par rayons X sur le front de la Grande Guerre notamment. Cela a également été l’occasion, tout au long du projet, d’évoquer les recherches effectuées par d’autres femmes scientifiques, comme Lise Meitner. A l’issue de ces travaux, les élèves ont réalisé une série de rayogrammes retraçant les épisodes de la vie de Marie Curie en insistant sur son engagement pendant le premier conflit mondial.

 

Mention "Appel à projets Marie Curie, les sciences et la guerre"

  • Lycée professionnel Clair Foyer (82 – Caussade) – DRAAF d’Occitanie

 "Marie Curie, les sciences et la guerre : une mémoire épistolaire"

En réponse à l’appel à projets initié par la DPMA sur l’engagement de Marie Curie dans la guerre, les élèves de première du lycée professionnel Clair Foyer de Caussade ont souhaité remettre dans son contexte les avancées scientifiques et la condition des femmes à l’aune de la Première guerre mondiale. C’est donc tout naturellement que les élèves ont choisi d’étudier le personnage de Marie Curie dans sa globalité : une femme d’exception, sociale, scientifique et patriote. Les élèves ont donc commencé par réaliser des recherches bibliographiques et vidéographiques sur la vie scientifique et personnelle de Marie Curie. Ils ont ensuite étudié la correspondance qu’elle a tenu avec les membres de sa famille mais aussi avec des personnalités de renom ; ainsi que des données extraites de ses cahiers de laboratoire. Ces travaux leur ont permis de concevoir un recueil de lettres imaginées et rédigées par leurs soins. Les plus intéressantes de par leurs qualités historiques et scientifiques vont être intégrées dans un projet muséographique du Musée Marie Curie. Enfin une exposition sur la vie de Marie Curie a été présentée au sein du lycée pendant les journées portes ouvertes.

 

Mention "Lutte contre la haine et les discriminations"

  • Cité scolaire François Villon (75 – Paris) – Académie de Paris

 "Souvenirs de déporté-es"

Ce projet pédagogique interdisciplinaire est mis en œuvre au profit d'élèves de troisième de la cité scolaire François Villon à Paris. "Souvenirs de déportés" a pour objectif de transmettre la mémoire et l'histoire de la déportation à travers un spectacle musical. Ce projet s'inscrit dans un réseau d'éducation prioritaire rassemblant plusieurs établissements (classe de CM2 de l’école Fournier de Paris et élèves du lycée professionnel Frédéric Bartholdi en Seine Saint-Denis) impliqués dans cette réalisation. En amont, les élèves ont sélectionné un ensemble de lettres et de textes de résistants et de déportés avec leur professeur d'histoire afin de les mettre en scène à l'aide de leur professeur de théâtre. La partie chantée du spectacle est interprétée par un chœur composé de 30 élèves. Les costumes sont confectionnés par les élèves de lycée professionnel Frédéric Bartholdi. Des études documentaires et des visites au mémorial de la Shoah, musée de l’Armée, la fondation de Gaulle et le Mont Valérien, ont enrichi leur travail artistique. Les élèves, accompagnés de musiciens professionnels et dirigés par Yohann Recoules se sont ainsi produits en concerts (filmés) au profit de publics scolaires et de particuliers.

 

Pour en savoir plus : accédez aux projets primés les années précédentes

 

Retrouvez les photographies de la cérémonie du 20 mai 2021

(Ministère des Armées/ ECPAD/ Lara Priolet)