Lettre d'information

Huit lauréats sélectionnés à la suite de l’appel à projets « Services numériques innovants destinés au tourisme de mémoire »

Appel à projets lancé par le ministère des Armées

Mise à jour  : 04/05/2021
  • Les lauréats ont officiellement été annoncés par Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, lors du webinaire « L’innovation numérique au service du tourisme de mémoire », qui a eu lieu ce mardi 4 mai 2021.
  • Lancée en octobre 2020, cette troisième édition de l’appel à projets « Services numériques innovants destinés au tourisme de mémoire » a recueilli un vif succès, avec 46 candidatures provenant de toute la France, métropolitaine et ultramarine.
  • Le numérique constitue un levier majeur pour renforcer l’attractivité et l’accessibilité de l’offre touristique mémorielle pour l’ensemble de nos concitoyens et faciliter la compréhension des événements qui ont marqué l’histoire de notre pays. Le développement de dispositifs innovants de découverte in situ constitue l’un des axes prioritaires de la politique de structuration du tourisme de mémoire.

 

L’appel à projets

 

Son objectif est de répondre aux attentes des visiteurs, en matière de découverte des points d’intérêt touristique, de services d’accueil et de médiation, afin de faciliter la compréhension du lieu et des événements qui s’y sont passés, de proposer une expérience de visite vivante et marquante, et de susciter de nouvelles motivations de visite. Il s’agit aussi de moderniser l’offre de visite afin de la rendre plus attractive pour les jeunes générations.

Après étude des projets, le comité de sélection, composé de représentants du ministère (direction des patrimoines, de la mémoire et des archives - DPMA et délégation à la transformation et à la performance ministérielles - DTPM), de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG), de la direction générale des entreprises du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance et d’un expert de l’innovation numérique dans le secteur culturel, a retenu huit projets.

 

Les huit projets lauréats

 

  • « Parcours de mémoire dans Calais, de 1939 à 1945 », réalisé par la ville de Calais, au travers de son pôle « Ville dart et histoire ».
  • « Une série de destins : la Grande Guerre en podcast », conçu par la société Artips et le Musée de la Grande Guerre de Meaux (Seine-et-Marne – Ile-de-France).
  • « Parcours numériques touristiques de mémoire des 3 guerres : 1870-71 », porté par la ville de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne – Ile-de-France).
  • « Territoires de mémoire : sur les traces des plus grands conflits du XXème siècle », ce projet est réalisé par la Fédération nationale des Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE).
  • « Le défi du soldat au Fort du Télégraphe », projet porté par la Communauté de Communes Maurienne Galibier.
  • « Application Ici/Avant Oradour-sur-Glane », porté par le CNRS Hauts-de-France pour le compte de la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société, en partenariat avec la DRAC Nouvelle-Aquitaine, la préfecture de la Haute-Vienne et le Centre de la mémoire d’Oradour.
  • « Rivesaltes VR : une médiation connectée au service dune mémoire multiple », porté par l’établissement public de coopération culturel du Mémorial du camp de Rivesaltes.
  • « Bobcats - Bora-Bora travel companion app », porté par la société Ideal Film Prod en collaboration avec l’association Mémoire polynésienne.

 Ces 8 projets lauréats se concrétiseront au cours de l’année 2021-2022. Chacun des porteurs sera suivi par la DPMA, qui les accompagnera lors des démarches et mises en application.

 

Pour en savoir plus sur le tourisme de mémoire

 

Le tourisme de mémoire contribue au lien armée-Nation, à la cohésion nationale et à l’esprit civique, mais aussi au rayonnement de la France à l’étranger notamment en renforçant la mémoire partagée.

C’est aussi un important levier économique : en 2019, la fréquentation des lieux de mémoire a atteint 15,2 millions d’entrées, dont 1,3 million de scolaires et 3,4 millions de visiteurs étrangers. Les retombées économiques générées par ce secteur sont essentielles pour les territoires concernés. 

Le ministère des Armées, aux côtés de ses partenaires territoriaux, a investi près de 153 millions d’euros entre 2014 et 2018 pour proposer au public français et étranger une offre de qualité. Il s’agit aujourd’hui de pérenniser cette dynamique tout en diversifiant l’offre de tourisme de mémoire et d’histoire.

Favoriser l’essor du tourisme de mémoire est un axe important de la politique du ministère des armées, lui-même responsable d’un vaste patrimoine mémoriel de pierre. Des actions visant à développer l’attractivité des sites liés aux conflits contemporains sont mises en œuvre afin d’en transmettre la mémoire au public, et notamment les jeunes générations.

 

Pour plus d’informations :https://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr

 

 

 

« Parcours de mémoire dans Calais, de 1939 à 1945 »

 

Création d’une application mobile de visite en réalité augmentée afin de découvrir le patrimoine militaire, le patrimoine mémoriel et l’histoire de Calais (Pas-de-Calais – Hauts-de-France) durant la Seconde Guerre mondiale. Le projet est réalisé par la ville de Calais, au travers de son pôle « Ville dart et histoire ».

 

« Une série de destins : la Grande Guerre en podcast »

 

Conçu par la société Artips et le Musée de la Grande Guerre de Meaux (Seine-et-Marne – Ile-de-France), ce projet est composé d’une série de 12 podcasts en ligne (capsules audio) : récits de vies de personnages historiques fictifs imaginés à partir des collections du musée. Cette solution de médiation permettra de faire connaître au grand public l’histoire de la Grande Guerre et de valoriser l‘importante collection du musée (près de 70 000 objets).

 

« Parcours numériques touristiques de mémoire des 3 guerres : 1870-71 »

 

Porté par la ville de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne – Ile-de-France), ce projet de parcours numérique et touristique, sous la forme d’une application mobile, s’attache à unifier différents lieux de mémoire liés à la guerre de 1870, dispersés sur le territoire, et dont ne subsistent parfois aucune trace ou bien seulement quelques vestiges. Ce dispositif permettra de favoriser la transmission de la mémoire.

 

« Territoires de mémoire : sur les traces des plus grands conflits du XXème siècle »

 

Ce projet est réalisé par la Fédération nationale des Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE). Mise en place de l’application mobile nationale mutualisée « Archistoire » afin de découvrir l’histoire de lieux de façon immersive et ludique, avec la création de deux premiers parcours de médiation en réalité hybride dans les départements de Meurthe-et-Moselle et de l’Isère, sur la thématique du tourisme de mémoire.

 

« Le défi du soldat au Fort du Télégraphe »

 

Projet porté par la Communauté de Communes Maurienne Galibier. Développement de la version mobile d’accompagnement du sentier d’interprétation du Fort du Télégraphe (Savoie – Auvergne-Rhône-Alpes), qui plonge le visiteur en 1939, dans la peau d’un jeune homme souhaitant intégrer les bataillons alpins de forteresse. Ce dispositif permet de valoriser un patrimoine lié à l’histoire de l’Armée des Alpes. Il s’agit d’une thématique nouvelle, peu mise en valeur jusqu’à présent.

 

« Application Ici/Avant Oradour-sur-Glane »

 

Le dispositif permet de commenter la visite du village d’Oradour (Haute-Vienne – Nouvelle-Aquitaine), à défaut de guides pour le faire, ce qui est d’autant plus nécessaire que près de la moitié des visiteurs se rendent directement dans le village sans passer par le Centre de la mémoire. Projet porté par le CNRS Hauts-de-France pour le compte de la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société, en partenariat avec la DRAC Nouvelle-Aquitaine, la préfecture de la Haute-Vienne et le Centre de la mémoire d’Oradour.

 

« Rivesaltes VR : une médiation connectée au service dune mémoire multiple »

 

Ce projet propose une visite immersive et interactive du Mémorial du Camp de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales – Occitanie) à destination de jeunes de 11 à 15 ans, permettant de se saisir des contenus complexes sur le plan patrimonial, historique et mémoriel et de découvrir un territoire à travers un de ses sites emblématiques. Il allie à la fois une visite physique et une visite virtuelle par le biais d'une médiation connectée (casques de réalité virtuelle).

 

« Bobcats - Bora-Bora travel companion app »

 

Projet porté par la société Ideal Film Prod en collaboration avec l’association Mémoire polynésienne. Création d’une application mobile alliant la réalité virtuelle et la réalité augmentée, afin de découvrir un épisode de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale dans l’île de Bora-Bora (Polynésie française), l’opération « Bobcat ». L’île a en effet servi de base de ravitaillement (de 1942 à 1946) pour les forces américaines.

 

 

Contacts media :

 

Secrétariat général pour l’administration

Thibault Fanton

thibault.fanton@intradef.gouv.fr

09 88 68 62 3606 84 18 06 42

 

Centre media du ministère des Armées

media@dicod.fr

09 88 67 33 33

Délégation à l’information et

à la communication de la défense

DICoD

Centre media du ministère des Armées60 boulevard du général Martial Valin CS 21623 - 75009 Paris Cedex 15