Où commémorer ?

Où commémorer ?

Cérémonie du 18 juin 2019 au Mémorial de la France combattante – Mont Valérien, Haut lieu de la mémoire nationale. © Soazig de la Moissonnière/Présidence de la République

I l y a en France un patrimoine mémoriel très riche, hérité d’une histoire des conflits contemporains qui s’est majoritairement jouée au sein de l’Hexagone. Aujourd’hui, les monuments aux morts, sans doute les plus anciens lieux de mémoire, les musées, mémoriaux et stèles, les nécropoles nationales ou encore les Hauts lieux de la mémoire nationale dessinent une géographie des mémoires combattantes. Socle de la politique mémorielle, ce patrimoine joue un rôle essentiel dans l’acte commémoratif. En effet, les lieux de mémoire ne parlent pas toujours d’eux-mêmes. "Commémorer in situ" donne l’occasion de rassembler, en un même espace, des anciens combattants, des officiels et des représentants de la jeune génération, pour partager une émotion. Alors que certaines traces ont disparu ou que certains lieux entendent faire converger plusieurs mémoires, les acteurs de la commémoration se retrouvent face à un défi : donner du sens aux sites et paysages mémoriels et en faire des lieux d’innovation pour commémorer autrement.