Lettre d'information

RENCONTRE NATIONALE DES AMBASSADEURS DE LA MÉMOIRE 2019

Lieux de mémoire :  Mémorial de la Shoah à Drancy - ►Revue #264 : Jeunes reporters de mémoire | ITW Henri Borlant

 

Du 25 au 28 janvier dernier, se sont déroulées les 3emes rencontres des ambassadeurs de la mémoire. Pendant ces quatre jours, les 54 jeunes ambassadeurs ont pu affirmer leur engagement pour la connaissance de l’histoire et la transmission de la mémoire de la Shoah.

 

Academie-de-Paris-n2.jpg

© Académie de Paris

 

Du 25 au 28 janvier 2019, s'est déroulée la 3ème édition de ces rencontres ; les jeunes ambassadeurs se sont retrouvés à Paris pour partager les travaux réalisés, réfléchir sur la mémoire de la Shoah.

 

En 2015, à l’occasion du 70ème anniversaire de la libération du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, 70 jeunes ambassadeurs de la mémoire s’étaient réunis à Paris à l’occasion de cérémonies officielles. Afin de pérenniser cette action pédagogique, le ministère de l’Éducation nationale a signé, le 23 mars 2016, avec le ministère des Armée, une déclaration qui a officialisé la création du Réseau de lieux de mémoire de la Shoah en France, ainsi que le dispositif des jeunes ambassadeurs de la mémoire.

 

L’objectif est de promouvoir la connaissance et la transmission de l’histoire et de la mémoire de la Shoah au travers d’actions multiples en lien avec des lieux de mémoire. Le réseau, placé sous l’égide du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse ainsi que de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, est coordonné et animé avec le Mémorial de la Shoah et regroupe actuellement 13 institutions et 16 sites historiques. La Direction des patrimoines de la mémoire et des archives (DPMA), l’office national des anciens combattants et des victimes de guerre (ONAC-VG), l’œuvre nationale du Bleuet de France, la Fondation pour la mémoire de la Shoah, ainsi que la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et à la haine anti-LGBT (DILCRAH) soutiennent les actions du réseau.

 

Vendredi 25 janvier, lors de l’inauguration des rencontres, le Contrôleur général des Armées Frédéric Charlet, directeur adjoint de l’ONAC-VG a pris la parole pour souligner l’engagement du ministère des Armées à travers la DPMA, l’ONAC-VG et l’œuvre du Bleuet de France pour soutenir ces rencontres. Le directeur du Mémorial, Jacques Fredj ainsi que Olivier Lalieu, responsable de l’action pédagogique du mémorial se sont également exprimés au cours de cette inauguration. Les jeunes ambassadeurs ont pu écouter le témoignage d’Esther Sénot, une rescapée d’Auschwitz, avant d’effectuer un parcours de mémoire en hommage à Simone Veil. Le lendemain, ils se sont rendus au Mémorial de Drancy afin de visiter les lieux et présenter une restitution des travaux engagés dans les établissements scolaires avec les différentes équipes des lieux de mémoires du réseau.

 

Le 27 janvier, journée internationale de la mémoire des victimes de l’Holocauste, les jeunes ambassadeurs ont participé à plusieurs cérémonies d’hommage et de mémoire. Il se sont d’abord rendus au mémorial des martyrs de la déportation sur le quai de l’Archevêché avant de se retrouver au Mémorial de la Shoah pour une cérémonie dans la crypte en présence d’Audrey Azouley, directrice générale de l’UNESCO et Anne Hidalgo, maire de Paris. À 18h30, à l’Arc de Triomphe, les jeunes ambassadeurs ont participé à la cérémonie de ravivage de la flamme et à un dépôt de gerbe sur la tombe du Soldat inconnu. Cette cérémonie s’est tenue en présence  du Contrôleur général des armées, Eric Lucas, directeur du cabinet de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, d’un représentant de la mairie de Paris, du recteur de l’académie de Paris, chancelier dès Universités, le Professeur Gilles Pécout, du Contrôleur général des armées, Sylvain Mattiucci, directeur de la DPMA, de la directrice générale de l’ONAC-VG, Rose-Marie Antoine, du président de l’Union des déportés d’Auschwitz, Raphaël Esrail et des représentants de la fondation pour la mémoire de la Shoah et du mémorial de la Shoah.

 

Les 3emes rencontres se sont clôturées d’abord par une visite au Panthéon et un hommage sur la tombe de Simone Veil ainsi qu’une rencontre avec des membres de sa famille. Ce temps de clôture s’est poursuivi au lycée Henri IV avec une série de prise de paroles de la proviseur du lycée, Martine Breyton, du président du comité français pour Yad Vashem France, Pierre-François Veil, du directeur du mémorial de la Shoah, Jacques Fredj, de directrice générale de l’ONAC-VG. Le recteur Gilles Pécout a prononcé un discours où, après avoir salué l’implication des différents partenaires des rencontres, il a insisté sur l’importance de l’enseignent de la Shoah en France et sur le sens de la mission d’ambassadeurs qui était confiée aux jeunes. Il a ensuite remis aux jeunes ambassadeurs leurs diplômes. Après quoi ces derniers ont regagné leurs établissements et lieux de mémoire d’origine pour poursuivre leur engagement.

 

Academie-de-Paris-n1.jpg

 © Académie de Paris


 

Memorial-de-la-Shoah.jpg

© Mémorial de la Shoah

 

Fondation-Shoah-simone-veil.jpg

© Fondation pour la mémoire de la Shoah

 


 

MINARM / DPMA / SDMAE / BAPI - Bureau des actions pédagogiques et de l'information - Rédaction : Enola Dallot