Aurore Tillac

Chapeau

Chœur officiel de la République, le chœur de la Garde républicaine est constitué le de 45 chanteurs français, recrutés parmi l’élite de la discipline. Chef de cette formation depuis 2007, Aurore Tillac évoque la place particulière de La Marseillaise dans le répertoire officiel.

Aurore Tillac. © DR
Texte

Qu’est-ce que le chœur de la Garde républicaine et comment en devient-on membre ?  

Le chœur de l'armée française est un chœur d'hommes composé d'une quarantaine de chanteurs professionnels. Formation de la Garde républicaine, il est le chœur officiel de la République. Il est régulièrement amené à se produire lors des cérémonies nationales comme le 14 Juillet ou le 11 Novembre et lors d’autres commémorations. Il participe également à des saisons musicales et festivals en France ainsi qu'à des productions sur de grandes scènes françaises, dans la capitale - le théâtre du Châtelet, la Philharmonie de Paris ou encore le théâtre des Champs-Élysées - et en province, notamment à l’auditorium de Bordeaux. Pour intégrer le chœur, il faut passer un concours musical devant un jury composé des chefs de chœur et de membres du chœur. Le concours se déroule en quatre tours. Il commence par un air au choix du candidat, se poursuit par une vocalise et un air au choix du jury. Le candidat doit ensuite procéder à une épreuve de déchiffrage, un quatuor et une épreuve d'unisson. Enfin, un entretien avec le candidat permet au jury d'évaluer ses motivations et son profil.

Dans quelles circonstances chantez-vous La Marseillaise ?

Lors de toutes prestations officielles et lors de certains concerts de la formation. Nous avons deux versions de l'hymne national : la version dite "officielle" pour quatre voix d'hommes a cappella que nous chantons lors des cérémonies, et la version reprise par le compositeur Hector Berlioz, pour chœur et orchestre. Ces deux versions me touchent car elles sont d'une très grande puissance. Celle de Berlioz, de par sa dimension symphonique, est très impressionnante. Mais nous avons aussi d'autres chants à notre répertoire, notamment Le Chant des partisans, Le Chant du départ, La Madelon et bien d'autres morceaux définis par les services protocolaires du ministère de la défense, en fonction de chaque commémoration.

En tant que chef de chœur de la Garde républicaine, que ressentez-vous lorsque vous dirigez La Marseillaise ?

La seule chose que je peux dire c'est qu'en plus de dix ans au chœur de l'armée française, l'émotion est toujours la même au moment de diriger La Marseillaise. En tant que chef de chœur, j'aurai simplement un regard purement technique sur cette pièce. Elle est tout à fait correctement structurée, harmoniquement efficace et très simple à diriger ! Je crois que le souvenir le plus fort fut une cérémonie au camp du Struthof. Nous avons chanté, après le témoignage particulièrement poignant d'un rescapé du camp, le chant de Natzweiler-Struthof et ensuite La Marseillaise. Nous avions tous les larmes aux yeux.

Selon vous, quelle place occupe aujourd’hui  le chant de Rouget de l’Isle dans la société française ?

Il occupe la place que chacun veut bien lui donner ! Ma réponse n'est en aucun cas objective ! La Marseillaise est ce qu'elle a toujours été pour les Français, à savoir le symbole contemporain de notre identité nationale. Surtout depuis les terribles attentats que la France a subis, la dimension symbolique de La Marseillaise s'est encore renforcée . c’est aussi un chant rassembleur que des stades entiers font résonner lors des matchs !


Auteur
La rédaction

En savoir plus

Pour connaître l’organisation et la programmation du chœur de la Garde républicaine : http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr

Articles de la revue

Articles en lien

Rouget de Lisle
La musique militaire - Patrimoine et mémoire