Jean Maridor

1920 - 1944

Le sacrifice de Jean Maridor

 

Jean Maridor est né au Havre en 1920.

Fils de petits commerçants, il se passionne très tôt pour l'aviation, découverte lors d'un meeting aérien. Elève doué appliqué, il intègre l'école des sous-officiers de l'armée de l'Air d'Istres à sa sortie du lycée. Il obtient en même temps son brevet de pilote privé à l'âge de 17 ans.

 

Admis à Istres en 1939, il suit le peloton d'élèves pilotes pendant l'hiver 1939 1940. Le 24 juin, il embarque avec cinq camarades, mêlés à des aviateurs polonais, à bord d'un bateau qui quitte Saint-Jean-de-Luz pour l'Angleterre. Après une formation complémentaire sur la base d'Odiham, Jean Maridor et nommé sergent dans la Royal Air Force le 1er octobre 1940.

Affecté au squadron Winston Churchill, il multiplie en 1941 les attaques contre les bateaux allemands en Manche et Mer du Nord, ponctuées de combats contre les chasseurs allemands. 

Promu sous-lieutenant des FAFL puis lieutenant en 1942, il est nommé capitaine en 1943 et reçoit, après la croix de guerre et la Distinguished Flying Cross, la croix de la Libération.

En 1944, il se spécialise dans la chasse des V1, ces bombes volantes allemandes à longue portée qui commencent alors à s'abattre sur l'Angleterre.

 

Le 3 août 1944, le capitaine Jean Maridor poursuit un V1 qui plonge vers un hôpital. Ouvrant le feu à très courte portée, il se sacrifie pour éviter que la bombe ne touche sa cible.

Source : La Fondation de la France Libre
< Revenir à la liste des personnalités