Lettre d'information

14 juillet 1944 : un parachutage dans le Vercors

Collection Maurice Bleicher

 

Le 14 juillet 1944, une vaste opération de parachutage d'armes, de munitions et de matériels de sabotage est menée par la 8th United States Army Air Force au profit des maquis du Vercors, de Saône-et-Loire, du Cantal, du Lot, de la Corrèze et de la Haute-Vienne. C'est l'opération Cadillac.

 

Dans le Vercors, sur le terrain Taille-crayon à Vassieux,72 bombardiers américains B-17 venus de Grande-Bretagne larguent 862 containers le matin du 14 juillet: 94 tonnes d'armes, de munitions et d'explosifs sont parachutées. Mais dès que les avions américains s'éloignent, des avions allemands se présentent au-dessus du terrain et le bombardent. Les rotations d'avions allemands se poursuivent jusqu'au crépuscule et les résistants chargés de récupérer les containers, pris sous le feu, doivent évacuer le terrain. Ils se replient dans les bois aux alentours, plusieurs sont blessés, et ils ne pourront récupérer le matériel parachuté que les nuits suivantes.

 

Lors de ce bombardement, plusieurs containers sont touchés et explosent ou brûlent avec leur chargement. L'objet ici présenté est un morceau de container britannique type C parachuté le 14 juillet puis touché par le bombardement allemand qui en a tordu le métal. On peut encore voir, resté intact, l'anneau triangulaire servant à l'accrochage du mousqueton du parachute.