Lettre d'information

Le fort du Randouillet

Fort du Randouillet. Source : ©Thomas Grollier - License Creative Commons - Libre de droit

Du haut de ses 1604 mètres d'altitude, le fort du Randouillet avait vocation à protéger le fort des Têtes, tout en surveillant l'accès à la vallée de Cervières.

Du haut de ses 1 604 mètres d'altitude, le fort du Randouillet avait vocation à protéger le fort des Têtes d'éventuels assaillants, tout en surveillant l'accès à la vallée de Cervières.

La partie supérieure de l'ouvrage est composée d'un donjon, au sein duquel sont regroupés les principaux éléments de défense. Le niveau inférieur du fort abritait les bâtiments de casernement.

À partir de 1724, cet ensemble de fortifications est renforcé par des travaux entrepris sous la direction du marquis d'Asfeld. Galerie couverte longue de deux cent mètres, la " communication Y " barre le vallon de Fontchristiane pour relier le fort du Randouillet et le fort des Têtes. La ville est reliée à ces deux forts par le pont d'Asfeld, qui enjambe les deux rives de la Durance, au fond d'une gorge de cinquante mètres de profondeur. La connexion des ouvrages constitue désormais une véritable barrière de fortifications.

Cependant, les progrès de l'artillerie et les tensions avec le voisin italien entraînent dès 1882 l'édification de nouveaux ouvrages, afin de protéger les passages des cols les plus importants.

 

Le fort du Rendouillet

05100 Briançon

 

Office briançonnais du tourisme Des visites sont fréquemment organisées pour vous faire découvrir la ville fortifiée, les forts d'altitude et les monuments briançonnais.

Tél. 04.92.21.08.50

Fax 04.92.20.56.45

E-mail : office-tourisme-briancon@wanadoo.fr

 

Quizz : Forts et citadelles

  • Le fort du Randouillet. Source : ECPAD

  • > Retourner aux résultats

    Infos pratiques

    Adresse

    05100
    Briançon
    04 92 21 08 50