Lettre d'information

Thème 2 : Dynamiques territoriales, coopérations et tensions dans la mondialisation

Bibliographie indicative

 

Air Actualités

  • J. Beck,  « Sur le pied de guerre, la base aérienne projetée au Levant », in Air Actualités, 720, mars 2019, p.34-39

La base aérienne projetée au Levant est pleinement engagée dans l’opération Chammal depuis quatre ans. Elle mène un combat déterminant contre les positions de Daech en Irak et en Syrie. Les auteurs de l’article vont à la rencontre des aviateurs déployés en Jordanie.

  • A. Poilbout, « Kolwezi, la question du transport tactique », in Air Actualités, 711, mai 2018, p.58-61

En 1978, la Légion sautait sur Kolwezi, ville du Zaïre, et se couvrait de gloire. Certes, mais elle n’était pas arrivée sur place par ses propres moyens. Sans les capacités des escadrons de transport de l’Armée de l’air, une telle opération au cœur de l’Afrique n’aurait pas été possible.

 

CERPA

  • Notes du CERPA, « Les ambitions russes sur le continent africain », n°258, 2020

Les 23 et 24 octobre 2019, Vladimir Poutine accueillait 43 chefs d’États africains pour un sommet à Sotchi consacré aux coopérations économiques. Après un certain recul consécutif à la disparition de l’URSS, Moscou a entamé un premier retour sur le plan diplomatique au cours des années 2000. C’est néanmoins en 2014 que le continent est devenu une priorité de la stratégie extérieure de la Russie, après que des sanctions ont affecté l’économie du pays.

  • Notes du CERPA, « La difficulté russe de se maintenir dans la course à la puissance spatiale », n°255, 2020

Pour marquer son retour dans le secteur spatial, la Russie développe depuis 2007 sa base de lancement nationale à Vostotchny (Sibérie). Parallèlement, grâce à ses capsules Soyouz, l’agence spatiale russe Roscosmos est devenue depuis 2011 la seule entreprise proposant de rejoindre la Station Spatiale Internationale (ISS), via la station de Baïkonour au Kazakhstan, louée par Moscou jusqu’en 2023. Le programme spatial russe rencontre aussi des difficultés internes et fait face à une concurrence étrangère croissante.

  • Notes du CERPA, « L’Arctique : l'exemple de la stratégie intégrale russe », n°148, 2017

Les nombreuses manœuvres russes en Arctique s’inscrivent dans une stratégie globale présentée en 2009 par le Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, dans un document intitulé : « Les fondements de la politique de la Fédération dans l’Arctique jusqu’à 2020 et au-delà ». Ce dernier présente la stratégie du pays, dont le but ultime est de « transformer la zone arctique en la première base stratégique des ressources russes d’ici 2020 », et de contrôler les passages commerciaux du Nord. En effet la Russie, qui a une croissance démographie nulle, et un territoire riche et immense, a décidé d’établir un périmètre de sécurité autour de ses ressources face à un monde en explosion démographique, où la demande croissante en matières premières est source de tensions.

  • Notes du CERPA, « La Thaïlande, pivot des rivalités sino-américaines en Asie du sud-est », n°119, 2017

Le coup d’État du 22 mai 2014 met fin à une crise politique débutée fin 2013 entre les partisans du gouvernement de Yingluck Shinawatra (les « chemises rouges ») et l’opposition conservatrice et monarchiste (les « chemises jaunes »). Le putsch, organisé et exécuté par l’armée thaïlandaise, a pour but de restaurer « la paix et l’ordre public » à la suite de manifestations déclenchées par un projet de loi d’amnistie présenté par le gouvernement.