Lettre d'information

Un foulard patriotique allemand évoquant la bataille de Sedan

Source : collection Musée du château-fort – Sedan (08)

 

Le 1er septembre 1870, la bataille de Sedan s’achève par la défaite des troupes françaises. Le 2 septembre 1870, Napoléon III rencontre son vainqueur, le roi de Prusse Guillaume 1er, et lui remet son épée en signe de reddition.

La défaite de Sedan acte la fin de la phase impériale de la guerre, elle provoque la proclamation de la République à Paris le 4 septembre et la mise en place d’un gouvernement de défense nationale qui va poursuivre la lutte pendant encore quelques mois. Celle-ci ne s’achèvera véritablement qu’avec le traité de Francfort, le 10 mai 1871, la perte de l’Alsace, d’une partie de la Lorraine, et le versement au vainqueur d’une lourde indemnité.

 

Si, côté français, la défaite de Sedan précipite la chute du régime impérial, décrédibilisant définitivement Napoléon III, elle marque un tournant de la guerre et ouvre la voie à l’unification politique de l’Allemagne autour du roi de Prusse. La journée du 2 septembre, le « Sedantag », est d’ailleurs à ce titre commémorée en Allemagne jusqu’en 1918.

Une abondante iconographie illustre très vite l’évènement, dont le foulard présenté est un bon témoignage. Très pédagogique, il n’échappe bien évidemment pas aux conventions du genre et exalte la puissance du vainqueur, représenté au centre de la scène.


 

Pour en savoir plus :