Lettre d'information

Un insigne du BM1 évocateur de la campagne du Gabon d’octobre-novembre 1940

Source : collection Maurice Bleicher

 

Après les ralliements successifs à la France libre du Tchad, du Cameroun, du Congo-Brazzaville et de l’Oubangui-Chari entre le 26 et le 29 août 1940, la quasi-totalité de l’Afrique équatoriale française reconnaît l’autorité du général de Gaulle. Seul le Gabon demeure dans un premier temps fidèle à Vichy. Le 27 octobre 1940, les Forces françaises libres envahissent dès lors la colonie afin d’obtenir son ralliement : la campagne du Gabon débute.

Parmi les différentes unités engagées, le bataillon de marche 1 de la France libre (BM 1) contribue à la prise de la ville de Lambaréné puis marche sur Libreville qui sera prise le 10 novembre.

Le commandant Delange, chef de corps du BM 1, souhaite que ses hommes engagés au Gabon disposent d'une marque distinctive qui permette de reconnaître les Français libres. C'est ainsi que le lieutenant Brousset va dessiner un insigne. A l'origine, il devait prendre la forme d'un losange mais la pénurie de tissu et d'agrafes de fixation en cette Afrique française libre de 1940 est telle que son concepteur lui donne finalement la forme d'un triangle frappé de la croix de Lorraine et dont le fond est d'une couleur différente pour chaque compagnie.

L'insigne présenté, sur fond bleu, est celui porté par la 1ère compagnie commandée par le lieutenant de Boissoudy.

Ces insignes sont fabriqués avant le départ pour le Gabon par les Petites Sœurs de l'Évêché de Brazzaville. Elles en broderont encore entre la fin des opérations du Gabon et le départ du bataillon pour le Soudan anglo-égyptien en janvier 1941.

Porté sur le côté gauche de la poitrine au Gabon, il sera encore arboré sur le bras gauche pendant les opérations de Syrie.