Lettre d'information

Une pièce commémorative de 100 francs à l'effigie de Marie Curie

© Collection Maurice Bleicher

 

Titulaire de deux prix Nobel et première femme à entrer au Panthéon en 1995 pour ses mérites propres, Marie Curie est aujourd’hui reconnue comme une des plus grandes scientifiques de son époque. Brillante physicienne, mère de deux enfants, elle est aussi animée d’une profonde foi patriotique qui la conduit à mettre dès 1914 ses compétences au service de sa patrie d’adoption.

Ses recherches permettent alors de sauver de nombreuses vies de soldats. Elle milite notamment pour le recours systématique à la radiologie, au plus près du front, afin de permettre une meilleure prise en charge des blessés. Aux postes de radiologie fixes, elle ajoute ainsi des postes mobiles, restés dans la postérité sous le nom de « petites curies », et obtient la fondation d’une école d’infirmières, à Paris, pour former les étudiantes à la radiologie.

L’engagement de Marie Curie dans la guerre symbolise et illustre tout à la fois l’implication des sociétés, des sciences et des techniques dans le conflit.

L’objet présenté ici rend hommage à l’engagement patriotique de la scientifique

À l'occasion du 50ème anniversaire de la mort de Marie Curie, la Monnaie de Paris frappe une pièce commémorative de 100 francs à l'effigie de la scientifique. Au revers, deux couronnes de lauriers mêlées célèbrent les deux prix Nobel de physique et de chimie reçus par Marie Curie.

Gravée par Corbin, cette pièce est frappée en argent à plus de 3 950 000 exemplaires et en or à 5000 exemplaires.

Pour en savoir plus :