Comment commémorer ?

Comment commémorer ?

Cérémonie de remise des trophées « Héritiers de mémoire », Panthéon, Paris, 23 mai 2019 ©Arnaud KARAGHEZIAN/ECPAD/Défense

Les commémorations, dont le nombre et l’ampleur ont semblé croître ces dernières années, font parfois l’objet de critiques quant à leur caractère figé et répétitif. Pourtant, elles s’inscrivent aujourd’hui dans une forte dynamique d’évolution, mettant les spectateurs en situation d’acteurs de la commémoration et convoquant toute discipline, comme les arts et le sport, à des fins de transmission de la mémoire. L’enjeu de l’action mémorielle, qu’elle soit celle de l’État ou de ses partenaires publics et privés, à l’échelle nationale ou locale, réside bien dans le renouvellement des pratiques commémoratives, associé à un travail pédagogique en amont : expliquer le sens des commémorations pour faire adhérer le grand public, et notamment la jeunesse. Mises en spectacle, concerts, reconstitutions historiques, dispositifs numériques sont autant de manières d’innover dans l’acte commémoratif, principalement au service d’une jeune génération en quête de racines, de sens et d’avenir.