Lettre d'information

Décès du général François Meyer

François Meyer

 

Le 11 juin 2022, le Président de la République a fait part du décès du général François Meyer. Cet officier de l’armée de terre s’était particulièrement engagé en faveur des harkis, ces supplétifs musulmans ayant combattu aux côtés de la France durant la guerre d’Algérie.

En 1962, au lendemain des accords d’Evian, le lieutenant François Meyer décide en effet d’exfiltrer par ses propres moyens, et en contradiction avec les directives officielles, les harkis placés sous ses ordres. Grâce à son action, 350 d’entre eux parviennent à embarquer pour la métropole, échappant ainsi aux massacres et représailles du FLN.

Il se met ensuite à la recherche de villages français pouvant les accueillir. Grâce à lui, plusieurs familles de harkis s’installent sur le plateau du Roure en Lozère, où elles pratiquent l’agriculture.
François Meyer s’emploie également à entretenir la mémoire de ses anciens compagnons d’armes, notamment en écrivant un ouvrage à leur sujet, publié en 2005.

Dans un entretien donné au quotidien national Le Figaro en 2021, le général Meyer revient sur cet engagement : « En réalité, je n’ai fait que respecter la parole que j’avais donnée à mes hommes. C’était une question d’honneur et de responsabilité morale. Car je crois avoir connu une guerre dont la réalité échappe encore à de nombreux Français, une guerre civile d’une violence extrême entre Algériens au moment de la décolonisation. Je précise que je n’ai jamais promis à mes soldats que la France resterait en Algérie. J’ai simplement assuré à mes Harkis que je resterais avec eux jusqu’au dénouement. »