Lettre d'information

Le CNR annonce les Jours Heureux

©Collection Maurice Bleicher

 

Comme tous les 27 mai, nous commémorons cette semaine la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR) qui, le 27 mai 1943, réunissait dans un même lieu Jean Moulin, représentant le général de Gaulle, les représentants des huit principaux mouvements de résistance français ainsi que ceux des principaux partis politiques et syndicats existant avant la guerre. Ensemble, ils décidaient de coordonner l'action de la Résistance et de préparer, dans la perspective de la libération du territoire national, la refondation de la République.

Deux exemplaires de la brochure Les Jours Heureux, l'un clandestin de 44
et l'autre imprimé après la Libération, permettent d’évoquer cette action refondatrice

Adopté le 15 mars 1944 à l’unanimité des membres du Conseil national de la Résistance, le « programme d’action de la Résistance » comprend deux parties : la première porte sur les mesures à prendre avant et pendant la libération du territoire (notamment le renforcement et l’organisation de la lutte armée) et la seconde consiste en un programme de réformes pour l’après-libération, marqué par la volonté d’instaurer une « démocratie économique et sociale ». Il est largement mis en œuvre à la Libération par le Gouvernement provisoire de la République française avec le soutien de la quasi-totalité des tendances politiques.

Ce programme est publié en mai 1944 dans un numéro spécial du journal clandestin Libération, édition zone Sud. Il est aussi édité clandestinement en brochure par le mouvement Libération Zone sud sous le nom de "Les jours heureux". Deux jeux de clichés en galvanotypie, exécutés à Paris, permettent une double impression, en région lyonnaise et surtout à Toulon, par l’imprimerie Azzaro (exemplaire présenté à gauche). Il sera réédité à Paris après la Libération (exemplaire présenté à droite).  

 

Pour en savoir plus :