Lettre d'information

Le raid de Dieppe

© Collection Maurice Bleicher

 

19 août 1942, 5h00 du matin, des Canadiens, des Anglais et des Américains débarquent pour la première fois sur les côtes normandes, déterminés à faire douter l’Allemagne nazie de sa puissance militaire. Pourtant, rien ne va se passer comme prévu. Les hommes ont d’abord pris du retard et le soleil qui se lève sur l’océan révèle leur présence. Les Allemands ouvrent le feu alors que les péniches de débarquement se trouvent encore à une dizaine de mètres de la plage. Tandis que les soldats sont fauchés par les mitrailleuses et ne progressent pas à certains endroits, l’ordre de repli est donné à 11h. Le bilan humain est très lourd : 3367 hommes, dont 2752 Canadiens sont morts ou faits prisonniers.

L’ensemble de médailles présenté ici témoigne de cet épisode tragique et rend hommage aux soldats qui ont perdu la vie au cours de l’opération

Alfred Meredith Pringle est né en 1909 en Grande-Bretagne, dans le Yorkshire. Parti vivre au Canada, il sert au sein du Royal Hamilton Light Infantry pendant la Seconde Guerre mondiale. Il participe au raid sur Dieppe durant lequel il est tué, faisant partie des 18 hommes de son régiment dont le corps ne sera pas retrouvé.

À titre posthume, il reçoit les décorations qui sont présentées : 1939-1945 Star, Canadian Service Medal avec agrafe pour service outre-mer, et War Medal. La Canadian Memorial Cross est destinée à être remise aux veuves ou mères des soldats morts au combat.

 

Pour en savoir plus :